Actions médicamenteuses ECG

 

1- Médicaments cardiaques :

A- Digitaliques (imprégnation) :

* Allongement de PR

* Aspect en cupule de ST

* Aplatissement ou négativation de l’onde T

* Une amplitude de U modérément augmentée

* Raccourcissement de QT

B- Quinidine :

* Allongement de PR

* Élargissement modéré de QRS

* Sous-décalage de ST ; T plate ou négative

* U augmentée

* Allongement de QT

Formule chimique de l'Amiodarone

Formule chimique de l’Amiodarone

C- Amiodarone :

* Bradycardie ; allongement de PR

* Onde T bifide ou crochetée en “dos de chameau”

* Une onde U augmentée

* Allongement de QT

D- Élargissement du PR :

* Amiodarones, quinidiniques, digalliques

* Inhibiteurs calciques (le bépridil allonge également le QT)

2- Médicaments non cardiaques :

A-  Psychotropes :

Anomalies de la repolarisation de type quinidinique ; les antidépresseurs tricycliques déterminent un aplatissement ou inversion de l’onde T et augmentation de U.

B-  Antiparasitaires :

Emétine, antimoine, chloroquines provoquent aplatissement ou inversion de l’onde T très durable (semaines ou mois)

C-  Antimitotiques :

L’adriamycine peut donner des anomalies de repolarisation ; le SF-uracil donne un sus-décalage de ST et une négativation de T, avec douleurs cardiaques

+ L’allongement de QT (surtout si hypokaliémie) expose à un risque de torsades de pointes.

+ L’érythromycine en IV peut provoquer une allongement de QT avec risque de torsade de pointe.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·