Antiagrégants

 

1- Indications :

A- Clopidogrel (Plavix) :

* Artériopathie des membres inf sévère

* AVC ischémique de plus de 7 jours

* Angor instable, infarctus

B- Persantine :

* Prévention de l’AVC

* Adjuvant de traitement de la maladie coronaire

C- Abciximab :

* Infarctus du myocarde

* Syndrome coronarien aigu dont Infarctus sans onde Q

* Angioplastie coronaire

– Clopidogrel (Plavix®) -> antagoniste de l’ADP) ; ticlopidine (Ticlid)

– Dipyridamole (Persantine®) -> inhibant la recapture de l’adénosine (effets secondaire : crise angineuse par vol coronaire ; vasodilatation ; calcules biliaires).

– Antagonistes des récepteurs GP IIb/IIIb (Integrelin®) et Abciximab

Paroie artérielle

Paroie artérielle

2- Héparines :

A- Indications :

– Thrombose veineuse et embolie pulmonaire

– Infarctus du myocarde à la phase aiguë

– Oblitération artérielle aiguë des membres

– AVC d’origine embolique

– Substitution aux AVK lors de la grossesse

B- Contre-indications :

a- Absolues :

– Péricardite ; endocardite ; dissection aortique

– AVC hémorragique

– Ulcère gastro-duodénal récent

– Rétinopathie diabétique

– Syndrome hémorragique majeur

– Antécédents de thrombopénie à l’héparine

b- Relatives :

– Insuffisance hépatique

– Insuffisance rénale

– Grand âge

– HTA sévère

3- Fibrinolytiques :

A- Indications :

– Infarctus du myocarde à la phase aiguë (avant 12 heures)

– Embolie pulmonaire massive

– Ischémie aiguë des membres inférieurs

B- Contre-indications absolues :

– AVC < 2 mois ; pathologie intracrânienne (néoplasie…)

– Antécédent d’AVC hémorragique

– Péricardite ; endocardite et HTA non contrôlée ; dissection A

– Rétinopathie proliférante ; chirurgie oculaire récente

– Chirurgie < 10 jours (cérébro-médullaire < 2 mois)

– Ulcère gastro-duodénal évolutif

– Ponction récente (< 48 heures) d’une artère ou d’un organe sans possibilité de compression

– Insuffisance hépatocellulaire sévère

– Autres : tumeur maligne ; trouble de la crase sanguine ;

C- Contre-indications relatives :

– Chirurgie assez récente (15 jours)

– Ponction récente (48h) dans un territoire compressible

– Antécédents d’hémorragies digestives ou d’UGD

– Massage cardiaque externe vigoureux

– Prothèse valvulaire en Dacron

– Dysfonction hépatique

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·