Apolipoprotéines AI, AII, B

 

Indications :

Doser les apolipoprotéines (Apo) AI et AII est moyen de mesurer les lipoprotéines de haute densité considérées comme anti-athérogènes. Au contraire de l’apolipoprotéine B qui est, elle, athérogène.

Principe :

Les lipides circulent dans le sang liés à des apolipoprotéines.

Les apolipoprotéines sont des associations de lipides et de protéines : la grande majorité des apolipoprotéines AI et AII se trouvent dans le HDL (high density lipoproteins ou « bon cholestérol ») ; une plus faible quantité se retrouve dans les chylomicrons et les VLDL (very low density lipoproteins).

L’apolipoprotéine B est le principal constituant des apolipoprotéines de basse densité, ou LDL (« mauvais cholestérol »).

Apolipoprotéines AI, AII, BTechnique :

Prélèvement sanguin le matin, à jeun au moins 12 heures.

Le dosage est réalisé par immuno-néphélémétrie ou immuno-turbimétrie.

Résultats :

Les valeurs usuelles dépendent des techniques utilisées par chaque laboratoire.

A titre indicatif, valeurs normales :

– apolipoprotéine AI :

  – homme : 1,1 à 2 g/L,

  – femme : 1,2 à 2,2 g/L ;

– apolipoprotéine AII :

  – homme : 0,55 à 1,35 g/L,

  – femme : 0,55 à 1,25 g/L ;

– apolipoprotéine B : 0,7 à 1,3 g/L ;

– rapport apolipoprotéine B / apolipoprotéine A : < 0,5 ;

Variations pathologiques :

– la diminution des apolipoprotéines AI en dessous de 1,3 g/L est un signe de risque d’athérosclérose. Son élévation, en revanche, est un signe d’une bonne élimination du cholestérol, une garantie contre l’athérosclérose ;

– l’apolipoprotéine AI est absente dans une maladie héréditaire : la maladie de Tangier ;

– apolipoprotéine AII augmente chez les alcooliques, mais diminue lorsque l’insuffisance hépatique complique l’alcoolisme chronique ;

– pour l’apolipoprotéine B, son élévation au-dessus de 1,3 g/L est un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire.

Coût :

– B20, pour l’apolipoprotéine AI.

– B30, pour l’apolipoprotéine B.

Conseils pratiques :

Une hypertriglycéridémie (> 4 gL) rend non fiable le dosage des apolipoprotéines. Bien vérifier que le patient est strictement à jeun depuis 12 heures.

Le taux d’apolipoprotéines AI est augmenté en cas de marathon et d’exercice physique intense, mais aussi en cas de consommation alcoolique modérée.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·