Arc cornéen

 

L’arc cornéen est le dépôt extravasculaire de cholestérol le plus fréquent et le plus banal. Il s’agit d’un dépôt de cholestérol formant un cercle ou un arc de cercle blanc ou grisâtre situé en périphérie de la cornée. Il ne perturbe pas l’acuité visuelle. Il est plus lié à la durée qu’à la sévérité de la dyslipidémie.

L’arc cornéen n’a pas de valeur formelle d’hypercholestérolémie car il peut être présent dans les autres dyslipidémies mais aussi chez des sujets normolipémiques surtout après l’âge de 50 ans (il prend alors le nom de gérontoxon).

Arc cornéen

Arc cornéen

Il représente habituellement le seul dépôt de l’hypercholestérolémie essentielle et est présent dans 75 % des cas d’hypercholestérolémie sévère (précoce avant l’âge de 25 ans chez 10 % des hétérozygotes et 50 % des homozygotes).

Dans l’hypercholestérolémie familiale, il est souvent associé à d’autres dépôts : xanthélasma (xanthome palpébral sous forme de papules ou plaques jaunâtres localisées à la partie interne ou largement étalé correspondant à une infiltration cutanée de LDL) et xanthomes tendineux (dépôts dans les tendons extenseurs des doigts et des tendons d’Achille) dans les formes hétérozygotes et homozygotes et xanthomes cutanés précoces dans les exceptionnelles formes homozygotes.

L’arc cornéen est un dépôt fréquent dans les dyslipidémies mixtes souvent associé aux xanthélasmas et on le rencontre de façon inconstante dans l’hypertriglycéridémie pure.

À noter que les xanthélasmas se rencontrent aussi chez des sujets normolipémiques, le mécanisme étant alors une altération subtile de la composition ou de la structure des lipoprotéines ou la formation de complexes avec des immunoglobulines dans certaines maladies systémiques.

La découverte de dépôts extravasculaires de cholestérol doit faire rechercher une dyslipidémie même si leur rencontre est possible chez le sujet normolipémique.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·