Baisse de l’acuité visuelle

 

1- Occlusion de l’artère centrale : De la rétine

* L’acuité visuelle est effondrée brutalement limitée à une perception lumineuse

* La pupille est en mydriase aréflectique. Abolition du RPM directe avec conservation du RPM consensuel à l’éclairement de l’œil sain.

* Elle est le plus souvent due à une affection emboligène

* L’angiographie à la fluorescéine n’est pas indispensable

* Les lésions rétiniennes définitives apparaissent après 90 min d’ischémie

Au fond d’œil :

* Rétrécissement diffus du calibre artériel et parfois un courant granuleux

* Quelques heurs plus tard -> œdème rétinien ischémique « blanc laiteux » contrastant avec une « tache rouge cerise de la macula ».

Schéma de la rétine

Schéma de la rétine

2- Occlusion de la veine centrale : De la rétine

* Apparition brutale d’une vision trouble (très variable selon la forme clinique)

* La forme œdémateuse est la plus fréquente (¾) ; mais le passage à une forme ischémique est possible.

Au fond d’œil : Les signes cardinaux sont 

* L’œdème papillaire

* Les hémorragies disséminées sur toute la surface rétinienne : superficielle (en flammèche) ; ou profonde (en plaques).

* Les nodules cotonneux (signe d’ischémie) rares dans la forme œdémateuse

* Modifications veineuses : tortuosités et dilatations veineuses

3- DMLA : Dégénérescence maculaire liée à l’âge

* Débute après 50 ans ; atteint de manière sélective la macula

* FDR : âge ; tabagisme (+++) ; HTA ; couleur claire de l’iris ; exposition importante à la lumière ; facteurs génétiques.

* Clinique : métamorphopsie (déformation d’objet) ; scotome central ; il existe en phase précoce une baisse de l’acuité visuelle de près.

* Au FO : drusen ; hémorragies et/ou décollement de la rétine maculaire…

4- Décollement de la rétine :

* Décollement rhegmatogène (secondaire à une déchirure rétinienne)

* Il reconnaît 3 étiologies principales : idiopathique (sujet âgé) ; myopie forte ; chirurgie de la cataracte.

* SF : myodésopsies (mouches volantes) suivies de phosphènes puis amputation du champ visuel périphérique (voile noir)

* FO : rétine en relief, mobile, d’aspect cérébriforme

NOIA : Neuropathie optique ischémique antérieure

* Baisse de l’acuité visuelle unilatérale brutale, le plus souvent massive

* Diminution du réflexe photomoteur direct

* Œdème papillaire total ou en secteur

* Déficit fasciculaire (ou scotome central) à l’examen du champs visuel

* L’étiologie la plus fréquente est l’artériosclérose. Rechercher systématiquement la maladie de Horton ;

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·