Bilirubinémie

 

Indications :

Le dosage sanguin de la bilirubine permet de détecter les hépatopathies et les hémolyses.

Principe :

La bilirubine est le pigment provenant de la dégradation de l’hémoglobine, non conjuguée ou indirecte. Elle subit une conjugaison hépatique pour être sécrétée puis éliminée dans la bile et les selles. Si bien que, à l’état normal, son taux sérique est minime ou nul.

BilirubinémieTechnique :

Prélèvement de 3 mL de sang sur tube sec, en évitant absolument l’hémolyse.

Ne pas exposer le prélèvement à la lumière.

Le dosage se fait sur le sérum par colorimétrie.

Résultats :

Valeurs normales chez l’adulte :

– bilirubine totale : 3 à 14 mg/L, soit 5 à 24 µmol/L ;

– bilirubine conjuguée : 0,5 à 2,4 mg/L, soit 0,8 à 4 µmol/L.

(Pour effectuer la conversion : mg x 1,7 = µmol; µmol x 0,58 = mg.)

Valeurs pathologiques :

– prédominance de la forme libre indirecte :

– en cas d’excès de production : anémie hémolytique, maladie de Minkowski-Chauffard, déficit en G6PD, accident de transfusion, incompatibilité foeto-maternelle, hémolyses toxiques et médicamenteuses, infectieuses et parasitaires ;

– déficit de conjugaison : maladie de Gilbert, ictère du nouveau-né, traitement à rifampicine ;

– prédominance de la forme conjuguée :

– affections constitutionnelles : syndrome de Dubin-Johnson ;

– cholestase extra-hépatique : lithiase biliaire, tumeurs ou kyste : cirrhose biliaire primitive, hépatite, amylose, contraceptifs, chlorpromazine ;

– cholestase intra-hépatique : hépatites virales, cirrhose, hépatite alcoolique, cancer hépatique, hépatite toxique.

Coût :

B15 à B25.

Conseils pratiques :

Une fausses élévation du taux peut être due à une hémolyse du prélèvement, à une exposition solaire, mais aussi à une hypertriglycéridémie ou encore à une consommation de dérivés de la dopamine.

Le jeûne également augmente la concentration sanguine de la bilirubine totale.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·