Biopsie temporale

 

Indications :

La biopsie est pratiquée en cas de suspicion d’artérite temporale, que ce soit dans une maladie de Horton ou une pseudopolyarthrite rhizomélique.

Contre-indications :

Traitement anticoagulant en cours.

Principe :

L’analyse histologique des prélèvements de la paroi artérielle permet de diagnostiquer la maladie de Horton ou une pseudopolyarthrite rhizomélique.

Biopsie temporaleTechnique :

Le geste est réalisé sous anesthésie locale sans nécessité d’hospitalisation.

L’anesthésie locale est obtenue à l’aide de pommade ou d’un patch.

Le prélèvement d’artère temporale doit être suffisant, au mieux bilatéral, pour établir le diagnostic.

Résultats :

Une biopsie normale n’élimine pas complètement le diagnostic ; si le doute persiste, on peut s’aider alors d’une angiographie carotidienne externe qui guidera le prélèvement.

Un biopsie positive permet de diagnostiquer la maladie de Horton ou une pseudopolyarthrite rhizomélique, et d’évaluer son stade évolutif : initial (stade I) ; granulomateux (stade II) ; cicatriciel (stade III).

Coût :

K10 + BP100.

Conseils pratiques :

Au stade I de l’artérite, un risque de faux négatif existe, et, au stade III, il risque de faux positif, car le diagnostic histologique différentiel avec une dégénérescence artérielle sénile est difficile.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·