Cocci à Gram Positif

 

Genre Aerococcus :

Aerococcus viridans :

II s’agit de cocci à Gram positif, disposés en tétrades ou en amas. Sur gélose au sang, les colonies sont entourées d’une hémolyse verdâtre. A. viridans se distingue des streptocoques et des staphylocoques par le type respiratoire microaérophile. La catalase est variable.

Longtemps considéré comme un simple aérocontaminant, A. viridans se comporte parfois comme un opportuniste responsable d’infections hospitalières chez des malades fragilisés. Les causes favorisantes sont : diabète, immunodépresseurs, éthylisme et stase vésicale.

Peu sensible à la pénicilline G, A. viridans est très sensible à l’ampicilline, aux céphalosporines et au triméthoprime. La sensibilité à la gentamicine est faible.

Genre Gemella :

Deux espèces sont décrites : G. haemolysans et G. morbillorum.

L’espèce type Cemella haemolysans a été isolée dans des cas d’endocardite infectieuse. On la trouve également dans le tractus respiratoire supérieur, les yeux et l’intestin. Il s’agit de bactéries anaérobies, immobiles, pouvant apparaître Gram (-), isolées ou groupées en paires ou courtes chaînettes. Elles sont catalase (-) et oxydase (-). G. haemolysans crée une hémolyse des érythrocytes de lapin ou de cheval. Cette bactérie est bien sensible aux antibiotiques usuels sauf aux aminosides et aux sulfamides.

Genres Leuconostoc – Pediococcus :

Les genres Leuconostoc et Pediococcus sont caractérisés par une résistance de haut niveau à la vancomycine (> 512 µg/ml). Leuconostoc peut se comporter comme un pathogène opportuniste et Pediococcus peut être sélectionné et isolé notamment dans les selles chez des sujets subissant une antibiothérapie lourde. Quelques caractères d’orientation permettent de distinguer ces genres (tableau I).

TABLEAU 1 : caractères d'orientation permettant de distinguer les genres enterococcus, pediococcus, leuconostoc, lactobacillus et streptococcus

TABLEAU 1 : caractères d’orientation permettant de distinguer les genres enterococcus, pediococcus, leuconostoc, lactobacillus et streptococcus

Genre Stomatococcus :

Stomatococcus mucilaginosus :

Stomatococcus mucilaginosus est isolé dans près de 10 % des prélèvements bucco-pharyngés ensemencés sur gélose au sang. Ce germe, souvent méconnu, hôte saprophyte de la gorge et de la bouche, est parfois responsable d’infections opportunistes ou de bactériennes transitoires. C’est pourquoi les principaux caractères d’identification de ce germe ne doivent pas être ignorés : il s’agit de cocci à Gram positif en amas, produisant un abondant matériel capsulaire, ayant une activité catalasique faible ou nulle, réduisant les nitrates en nitrites, hydrolysant l’esculine et la gélatine et produisant de l’acétoïne. Ces bactéries croissent sur gélose au sang ou sur milieu columbia, mais pas en présence de 5 % de NaCl. Elles forment des colonies blanches, non hémolytiques et adhérant à la gélose.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·