Cortisol plasmatique

 

Indications :

Le cortisol est la principale hormone glucorticoïde secrétée par la surrénale. Le dosage du cortisol plasmatique permet de détecter une anomalie des surrénales : syndrome de Cushing ou insuffisance surrénale.

Principe :

Il s’agit de doser le composé final de la biosynthèse des glucocorticoïdes : le cortisol.

Cortisol plasmatiqueTechnique :

Prélèvement de sang sur tube hépariné, à jeun et au repos, à 8 h le matin (heure de taux maximum en cas d’insuffisance surrénale).

Le sang est centrifugé dans l’heure qui suit.

En cas de suspicion de syndrome de Cushing, un prélèvement est effectué à 8 h et à 20 h, heures auxquelles les taux sont normalement les plus bas.

Résultats :

Valeurs normales :

– à 8 h : 100 à 200 µg/L, soit 250 à 550 mmol/L ;

– à 20 h : inférieur à 100 µg/L, soit 250 mmol/L ;

– chez l’enfant de moins de 10 ans : 50 à 100 µg/L ;

– fraction libre plasmatique : 10 à 20 µg/L.

Variations pathologiques :

– un taux élevé à 8 h et comparable ou plus élevé à 20 h est en faveur d’un syndrome de Cushing, confirmé par un taux normal d’ACTH, très élevé en cas de tumeur surrénale ;

– un taux bas à 8 h qui n’augmente pas après un test de stimulation au Synacthène Retard signe une insuffisance surrénale.

Coût :

B70.

Conseils pratiques :

Chez une femme, les résultats peuvent être faussés en cas de grossesse ou de prise d’oestrogènes.

Ils le sont aussi en cas d’activité physique préalable à la prise de sang, de stress ou d’éthylisme.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·