D-dimères

 

Indications :

Le dosage des D-dimères est une aide au diagnostic des thromboses veineuses constituées, phlébites comme embolies pulmonaires.

Cet examen est également utile en cas de doute sur un diagnostic de coagulation intravasculaire disséminée.

Principe :

Produit de dégradation de la fibrine, le D-dimère apparaît dans le plasma lors d’une activation non physiologique de la coagulation.

D-dimèresTechnique :

Prélèvement de 5 mL de sang sur citrate de sodium ; il peut être fait sur le tube utilisé pour le TP et la mesure de fibrinogène.

le dosage se fait par méthode rapide, sur lame, ou plus longue, ELISA.

Résultats :

Quels que soient les réactifs utilisés, son taux est, de toute façon, normalement inférieur à 500 µg/L.

Un taux supérieur est observé :

– en cas de thrombose veineuse constituée, d’hématome ou de cancer ;

– au cours des traitements thrombolytiques.

Un taux normal de D-dimère élimine donc le diagnostic de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire si l’analyse a été réalisée par méthode ELISA, l’étalement sur lame étant, lui, peu sensible.

Coût :

B30.

Conseils pratiques :

Après un voyage aérien ayant duré plus de 4 heures, devant tout malaise, toute pathologie inexistante jusque-là, il convient d’évoquer une thrombose veineuse, voire une embolie pulmonaire, et de demander un dosage des D-dimères.

En revanche, en postopératoire, l’examen n’a pas d’intérêt diagnostique.

La prévention est essentielle : au cours d’un voyage en avion prolongé, conseiller de faire de petits mouvements des pieds (extension, flexion), de porter des bas de contention, de boire beaucoup pour prévenir une thrombose.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·