Diphtérie

 

* Toxi-infection due à Corynebacterium diphteriae (bacille de Klebs-Löffler).

Bacille gram positif ; son groupement en paquets d’allumettes (ou d’épingles ou en lettre d’alphabet) est évocateurs.

* Les souches porteuses du gène Tox (transmise par un bactériophage) produisent une toxine.

Les lésions cellulaires sont liées à une action nucléasique de la toxine.

* Les pharyngites sont très contagieuses (transmission aérienne directe).

Gorge d'un enfant diphtérique

Gorge d’un enfant diphtérique

* La diphtérie maligne : souvent secondaire à l’angine mais survient quand les signes locaux de l’angine et la fièvre ont disparu.

– Syndrome précoce de Marfan : 7j après le début de l’angine ; commence par une vomissement et une paralysie du voile (reflux nasale).

Le symptôme essentiel est la myocardite.

Le risque d’arrêt cardiaque persiste 8 semaines.

– Syndrome tardif de Genet & Mézard : (35e jour) ; débute par une paralysie de l’accommodation, une parésie du voile, suivie d’une polyradiculonévrite ascendante avec atteinte respiratoire qui impose la ventilation assistée.

La paralysie régresse sans séquelles à partir de la 52e jour.

– La diphtérie laryngée (croup) : toux rauque et voix éteinte puis dyspnée laryngée avec bradypnée inspiratoire, tirage et cornage.

* FNS : polynucléose neutrophile.

* La culture (milieu de Löffler) et le test d’Elek (mise en évidence de la toxine) confirme le diagnostic.

* Le traitement en urgence => sérothérapie (sérum anti-toxique).

Corynebacterium diphtheriae ou bacille de Löffler-Klebs

Corynebacterium diphtheriae ou bacille de Löffler-Klebs

La pénicilline G est l’antibiotique de référence (action spectaculaire sur les fausses membranes).

L’isolement est nécessaire.

Croup -> corticoïdes.

Le relais de la sérothérapie est assuré par l’anatoxithérapique (vaccin J1, J3, J15).

* Prophylaxie des sujets contacts : les sujets contacts non vaccinés doit être protégés par une sérothérapie en urgence tandis qu’une première injection d’anatoxine est effectuée.

Les porteurs sains doivent être dépistés et traités (pénicilline, macrolide).

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·