Diplopie

 

* La diplopie binoculaire ne sont présentes que si les deux yeux sont ouverts et disparaissent à l’occlusion d’un œil.

* Une diplopie monoculaire persiste à l’occlusion de l’œil sain. Ses causes sont :

– Cornéenne : astigmatisme important, taie cornéenne, kératocône

– Irienne : iridodialyse traumatique

– Cristallinienne : cataracte nucléaire.

* Le nerf IV (nerf pathétique) innerve l’oblique supérieur (grand oblique) -> mouvement en bas et en dedans.

* Centre de la latéralité, de la verticalité et centre de la convergence (mouvements conjugués) -> voies supranucléaires

* Voies internucléaires : (III-VI) ; situés dans la bandelette longitudinale postérieure

* Vision binoculaire : loi de Hering (l’influx nerveux est envoyer en quantité égale aux muscles agonistes des 2 yeux) ; loi de Sherrington (quand les muscles agonistes se contractent, les muscles antagoniste se relâchent). Un cas particulier est la convergence.

* Si le parallélisme des 2 yeux disparaît, un objet fixé par la macula d’un œil sera fixé par une zone extramaculaire de l’autre œil. C’est la correspondre rétinienne anormale.

* La diplopie est absente dans les paralysies de fonction (paralysie supranucléaire)

* En cas de mydriase paralytique (paralysie du III), on observe une abolition du RPM directe avec conservation du RPM consensuel ; par contre, le RPM consensuel à l’éclairement de l’œil sain est aboli.

* Ptosis providentielle -> qui masque la diplopie

diplopie

Diplopie

PARALYSIE DU IV :

– Présente une diplopie verticale et oblique accentuée en bas et en dedans

– Il s’agit d’une diplopie invalidante dans les activités comme la lecture ou la descente des escaliers

– Position compensatrice de la tête, inclinée du côté sain, menton abaissé

* La paralysie du VI : provoque une convergence de l’œil atteint et un déficit de l’abduction ; position compensatrice de la tête, tournée de côté de la paralysie oculo-motrice.

FORMES PARTICULIERES :

PARALYSIES SUPRANUCLEAIRES :

Caractère : Ce sont des paralysies oculo-motrices sans diplopie

Syndrome de Foville : Paralysie de la latéralité

Syndrome de Parinaud :

– Paralysie de la verticalité + paralysie de convergence

– Très évocateur de pinéalome ; (atteinte du noyau du III)

OPHTALMOPLEGIE INTERNUCLEAIRE :

– Les mouvements oculaires sont normaux du côté de la lésion

– Lors du mouvement du côté sain, l’œil homolatéral ne peut se porter en adduction, ne dépassant pas la ligne médiane, alors que l’œil controlatéral se porte naturellement en abduction

– Étiologie : sclérose en plaque

ÉTIOLOGIES :

* Syndrome de la fente sphénoïdale : association de l’atteinte des nerfs III ; IV ; VI et V1.

* Syndrome de l’apex : syndrome de la fente sphénoïdal + cécité monoculaire par at-teinte du nerf optique

* Syndrome de Weber : paralysie du III + hémiplégie croisé avec paralysie faciale

* Atteintes des tubercules quadrijumeaux (gliome) : atteinte du noyau du IV

* Tumeurs bulbo-protubérantielle (neurinome de l’acoustique) : noyau du VI

* Anévrisme carotidien suptraclinoïdien : paralysie du III

* Anévrisme carotidien intracaverneux infraclinoïdien : syndrome de la paroi externe du sinus caverneux avec atteinte du III, V, VI et parfois du IV

* Fistule artério-veineuse -> exophtalmie pulsatile ; vasodilatation conjonctivale en tête de méduse.

* Diabète : paralysie du III incomplète

* Une paralysie du III avec phénomènes douloureux impose, notamment, une recherche en urgence d’un anévrisme carotidien

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·