ECBU (examen cytobactériologique des urines)

 

Indications :

Le prélèvement d’urine permet de diagnostiquer une infection urinaire par examen microscopique et ensemencement en boîte de Pétri, et, grâce à l’antibiogramme, de guider le traitement antibiotique.

Principe :

Les urines prélevées sont mises en culture et on compte les colonies observées.

ECBU (examen cytobactériologique des urines)Technique :

Idéalement, le prélèvement est effectué au laboratoire, le matin, le patient n’ayant que peu bu la veille.

Après désinfection soigneuse de la région génito-urinaire avec un antiseptique, le patient élimine le premier jet puis recueille quelques millilitres d’urines dans un flacon stérile.

Chez le nourrisson, le prélèvement se fait à l’aide d’une poche plastique collée sur la peau.

Les urines doivent arriver au laboratoire en moins de deux heures ou être stockées à 4 °C maximum.

Résultats :

Ils indiquent le nombre de leucocytes, d’hématies et de germes.

Normalement, hématies et leucocytes sont inférieurs à 10 000/mL.

En cas d’infection :

– bactériurie : si >= à 1 000 000/mL ;

– leucocyturie : supérieure à 10 000/mL.

L’antibiogramme testant la sensibilité des antibiotiques permet de guider le traitement en indiquant par des croix ou des lettres la sensibilité des antibiotiques :

– de 1 à 4 croix ;

– S : sensibilité ; R : résistant ; I : intermédiaire.

Coût :

B70.

Conseils pratiques :

– Si le taux de bactéries est compris entre 102 et 104, et si la leucocyturie est supérieure à 10 000/mL : il y a infection.

– Si le taux de bactéries est nul et que la leucocyturie est supérieure à 10 000, il s’agit d’une infection décapitée.

– Si le taux de bactéries est supérieur à 1 000 000 et la leucocyturie inférieure à 10 000 et qu’un deuxième ECBU confirme le résultat, il y a infection.

– Si le taux de bactérie est compris entre 102 et 104, et si la leucocyturie est inférieure à 10 000, il s’agit de contaminations par souillures, mais pas d’une infection.

– Si l’examen ne peut pas être effectué par le laboratoire le jour même, informer le patient de la possibilité de conserver les urines au réfrigérateur.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·