Ferritine

 

Indications :

Doser la ferritine permet d’estimer la quantité de fer stockée dans l’organisme dans le cas d’une anémie ou plus généralement d’une fatigue chronique.

Principe :

Abondante dans le foie et les macrophage, la ferritine est la protéine de stockage du fer. Principalement intracellulaire, elle est cependant présente dans le plasma, mais en quantité faible.

Une corrélation existe entre le taux de ferritine et les réserves martiales de l’organisme.

FerritineTechnique :

Prélèvement de 5 mL de sang sur tube sec ou sur anticoagulant.

La nécessité d’être à jeun est absolue, car en présence trop importante de lipides perturbe le dosage.

Celui-ci se fait par méthode radio-immunologique ou immunoenzymologique.

Résultats :

Une grande diversité de valeurs usuelles existe.

Valeurs normales :

– femme : 30 à 150 µg/L ;

– homme : 60 à 300 µg/L ;

– enfant : les résultats sont très bas pendant la première année.

Variations pathologiques :

– une hypoferritinémie est signe de carence martiale dans le cadre d’une anémie par carence, contrairement aux anémies inflammatoires, où la férritinémie est supérieure à 150 µg/L ;

– une hyperferritinémie se retrouve en cas de :

  – hémochromatose,

  – certains cancers : foie, poumon et rein,

  – cytolyse hépatique,

  – anémies inflammatoires.

Coût :

B70.

Conseils pratiques :

Des valeurs faussement basses de férritinémie peuvent être dues à une hémolyse du sérum.

Faussement hautes, elles peuvent provenir d’un sérum riche en lipides.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·