Infections bactériennes et parasitaires

 

* Diphtérie : elle est due à la souche de bactérie lysogénée qui produit l’exotoxine.

Les C. diphtérie qui ne produisent pas l’exotoxine peuvent être responsables d’angine à fausses membranes, mais aussi de septicémie (et localisations secondaires : endocardite) mais n’induisent pas la diphtérie maladie.

La Diphtérie est une maladie peu immunisante ce qui justifie la vaccination pour les patients convalescents.

* Paludisme :l’homme ne dispose d’aucune immunité naturelle vis-à-vis du paludisme.

Sous à des réinfections répétées, il ne peut que développer une immunité de pré-immunisation (labile si le sujet ne vit plus en zone impaludée).

La situation du paludisme dans le monde

La situation du paludisme dans le monde

Elle diminue la fréquence et la gravité de l’accès.

Elle débute vers l’âge de 4 ans (les nourrissons > 6 mois et les enfant < 4 ans sont très vulnérables).

Le frottis sanguin est un diagnostic d’espèce (qualitatif) ; la goutte épaisse (lent = 24h) est un diagnostic quantitatif, plus sensible mais moins performant pour le diagnostic d’espèce => Les 2 examens sont indissociables.

Le sérodiagnostic n’est fiable que pour P. falciparum ; intérêt rétrospectif et constitue un test de dépistage chez les donneurs de sang.

NFS : leuco-neutropénie modérée, anémie, thrombopénie quasi constante.

Les corps en rosace et les schizontes âgé ne sont pas retrouvés chez le P. falciparum (au frottis sanguin) car ils se localisent uniquement dans les capillaires viscéraux.

* Septicémie à BGN : 2 signes évocateurs (diarrhée et hyperventilation).

L’ecthyma gangréneux d’Ehlers est dû à Pseudomonas aeruginosa.

* Septicémie à Staphylococcus aureus : le purpura vésiculo-pustuleux est pathognomonique.

En cas d’atteinte méningée on utilise la fosfomycine (la pénicilline M, ne passent pas la barrière méningée).

* Méningocoque : le sérotype A est responsable des épidémies (Afrique).

Les sérotypes B et C donnent des cas sporadiques (C peut être responsable des épidémies).

Les sérogroupes A et C sont plus immunogène.

Le sérogroupe B n’a pas de vaccin et ne pas être détecté par la technique du latex (Ag solubles).

 

Scarlatine

Scarlatine

* Scarlatine : Au cours de la scarlatine il existe une polynucléose neutrophile avec une discrète éosinophilie

Le traitement doit être pris pendant 6 semaines.

L’association est indiquée en cas de septicémie à BGN, à Staph, et puis je ne sait plus.

La septicémie thrombophlébitique se caractérise par une fièvre en dent de scie.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·