Méningites à liquide claire

 

Que pensez-vous de cet article ?

Prédominance des PNN :

* Méningite bactérienne décapitée

* Méningite bactérienne au début

* Listériose

* Réaction méningée à un foyer infectieux

* Endocardite

Virus

Virus

Lymphocytaire :

Hypoglycorachie :

* Tuberculose

* Listériose

* Cryptococcose

Normoglycorachie :

* borreliose…

* listériose

* brucellose

* leptospirose

– La méningite listérienne est redoutée chez les immunodéprimés, la femme enceinte, le nouveau-né et les personnes > 60 ans.

Présence de signes basilaires.

L’hypoglycorachie est habituelle mais inconstante ; protéinorachie > 1 g/L ; la formule du LCR est variable avec prédominance lymphocytaire, prédominance de PNN ou liquide panaché.

La présence de cellules mococytoïdes est inconstante.

La culture est systématique (examen direct souvent négatif).

– La méningite ourlienne peut s’accompagner d’une hypoglycorachie

– La primo-infection liée au VIH peut se révéler par une méningite virale aiguë.

– La méningite peut révéler une endocardite ; signification : embolie septique, ramollissement embolique, hématome, abcès

– Une réaction méningée à une infection bactérienne au contact des méninges (abcès cérébral…) se traduit cliniquement par la présence de signes d’HIC, de signes de localisations, de convulsions.

La PL est contre-indiquée (glycorachie normale ; PNN non altérés)

– Au tout début d’une virose, le liquide céphalorachidien peut avoir une formule à prédominance polynucléaire.

– Méningite carcinomateuse => hypoglycorachie

– Méningite médicamenteuse (prédominance PNN) : isoniazide, cotrimoxazole, azathioprine.

email

Que pensez-vous de cet article ?

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·