Sémiologie de la sensibilité

 

1- Lésions de la moelle :

A- Syndrome cordonale postérieur :

* Paresthésies ; signe de Lhermitte (sensation de décharge électrique dé-clenchée par la flexion de la nuque)

* Troubles de la sensibilité discriminative (sens de position) ; astéréognosie

* Troubles ataxiques

B- Syndrome syringomyélique :

* La lésion responsable siège dans la substance grise centromédullaire

* Atteinte dissociée de la sensibilité portant sur les sensibilités thermiques et douloureuses et respectant la sensibilité tactile

* Territoire suspendu (au même niveau de la lésion)

* La zone d’anesthésie est bilatérale mais asymétrique

Sémiologie de la sensibilité

Sémiologie de la sensibilité

C- Syndrome spino-thalamique :

* Anesthésie thermique et douloureuse de toute la partie de l’hémicorps controlatéral sous-jacent à la lésion.

* La sensibilité tactile, le sens de position, la pallesthèsie sont conservés

* Il s’exprime dans le territoire sous-lésionnel

D- Le syndrome de Brown-Séquard :

* Correspond à une lésion d’une hémi-moelle et associe

* Un syndrome cordonal postérieur du côté de la lésion

* Un syndrome spinothalamique du côté opposé

2- Lésions du tronc :

Syndrome de Wallenberg :

* Lésions latéralisées de la région bulbo-protubérantielle

* Donne un syndrome alterne sensitif avec :

* Hémianesthésie thermique et douloureuse de l’hémicorps du côté opposé

* Anesthésie thermique et douloureuse de la face du côté de la lésion (V)

3- Lésions thalamiques :

* Troubles sensitifs objectifs discriminatifs : sens de position, localisation, et discrimination tactile, pallesthèsie, main instable ataxique, astéréognosie.

* Atteinte de la sensibilité thermique et douloureuse dont les seuils sont élevés
(une stimulation doit être intense pour être efficace).

* La douleur est ressentie de façon pénible, diffuse, prolongée..

* Douleurs thalamiques spontanées intéressant l’hémicorps du côté opposé à la lésion (hyperpathie).

* Syndrome de Thévenard (acropathie ulcéro-nécrosante)

* Tabès (syphilis) : syndrome radiculo-cordonal postérieur

* L’astéréognosie pariétale est caractérisée par l’incapacité d’identifier les objets par la palpation et l’absence de troubles notables des sensibilités élémentaires (en fait il existe une perturbation de la discrimination sensitive).

* Atteinte pariétale -> intéresse surtout la sensibilité cheiro-orale

4- Douleurs chronique :

A- Douleurs somatiques :

* Le système nerveux est en principe normal

* Il s’agit d’une douleur par excès de nociception ; les mécanismes de contrôle de la douleur sont dépassés (ostéoarticulaires, viscérales…)

B- Douleurs neurogènes :

* Il s’agit le plus souvent de douleurs par désafférentation ou défaut d’inhibition liées à des lésions du système nerveux périphérique ou central

* Soit spontanées ; soit après stimulation normalement indolore (allodynie)

C- Douleurs psychogènes :

* États douloureux où prédomine la dimension affective ou interprétative dans la douleur vécue

* Significations variables : dépression masquée, hystérie, hypochondrie…

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·