Shigellose

 

– Il existe 4 sous-groupes de shigelles : S. flexneri, S. boydii, S. sonnei et S. dysenteriae.

S. dysenteriae type 1 (Sd1) est la seule souche pouvant provoquer des épidémies de grande ampleur. C’est celle qui a la plus forte létalité (jusqu’à 10%).

– La ciprofloxacine est actuellement l’unique traitement efficace. Il est donc capital d’éviter l’apparition de résistances.

Signes cliniques :

Diarrhée sanglante avec ou sans fièvre, douleurs abdominales et rectales souvent violentes.

Les patients répondant à au moins un des critères suivants sont à haut risque de décès :

– Signes de gravité :

• fièvre supérieure à 38,5°C

• malnutrition (< 80% de la médiane)

• déshydratation sévère

• obnubilation, convulsions ou coma

– Classes d’âge à risque : • enfant de moins de 5 ans

• adulte de plus de 50 ans

Traitement :

– Antibiothérapie :

• en première intention, ciprofloxacine PO

Enfant : 30 mg/kg/jour à diviser en 2 prises pendant 3 jours

Adulte : 1 g/jour à diviser en 2 prises pendant 3 jours

• chez la femme enceinte, la ciprofloxacine est en principe contre-indiquée, préférer ceftriaxone IM : 1 g/jour en une injection pendant 3 à 5 jours

L’amoxicilline est inefficace in vivo. L’utilisation d’acide nalidixique favorise l’apparition de résistances à la ciprofloxacine.

– En cas de douleur :

hyoscine butylbromide PO

Enfant de 6 à 12 ans : 10 mg à répéter toutes les 8 heures si nécessaire

Adulte : 10 à 20 mg à répéter toutes les 8 heures si nécessaire

Tous les antalgiques opioïdes sont à proscrire car ils ralentissent le transit.

– Traitement de soutien :

• nutrition : tout malade doit bénéficier d’un apport nutritionnel supplémentaire : 2500 kcal/jour pour les patients hospitalisés 1000 kcal/jour pour les patients en ambulatoire

Les enfants déjà admis en centre nutritionnel doivent être isolés.

• réhydratation : administration systématique de SRO.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·