Thrombose veineuse profonde

 

* Une phlébite est une thrombose veineuse profonde ; au niveau du membre inférieur, elle est constamment occlusive.

* Quelques causes médicales : cirrhoses (déficit en antithrombine III, en protéine C ou S). Lupus (syndrome des antiphospholipides ; anticoagulants circulants) ; maladie de Behçet ; hernie hiatale et fibrome utérin par hémorragie à minima => état d’hypercoagulabilité.

* Signe de pancarte : température et pouls élevés.

* Stratégie diagnostique : elle prend compte la probabilité clinique de phlébite et fait appel à 2 examens diagnostiques : échographie veineuse et dosage des D-dimères.

* Le signe fondamental recherché par l’échodoppler est la perte de la compressibilité. Cet examen est surtout performant pour les thromboses fémorales et poplitées.

* Le dosage des D-Dimères se fait par technique ELISA ; ce test à une très forte valeur prédictive négative.

* La phlébographie peut être fait en cas de discordance entre D-Dimères positif et échographie négatif

* Phlematia alba dolens : il s’agit du stade tardif évolutif de la phlébite ; les signes généraux sont constants (fièvre élevée, hyperleucocytose, VS++). Les signes locaux sont majeurs (œdème blanc, dur, chaud, déformant la jambe, ne prenant pas le godet).

Impotence fonctionnelle totale.

Thrombose veineuse profonde

Thrombose veineuse profonde

* Phlegmatia cœrulea : début brutal, pseudo-embolique, elle associe à la phlébite une ischémie artérielle par compression artérielle due à l’œdème ou pas spasme. Elle complique les phlébites haires (iliofémorale) ; le membre est oedématiée, froid, cyanosé et les pouls périphériques sont absents. Les embolies pulmonaires sont fréquentes.

* En cas de phlébite superficielle le traitement est uniquement locale (AINS).

* Syndrome de défilé costoclaviculaire => phlébite du membre supérieur.

* L’HBPM est le traitement curatif d’urgence de référence (100 UI/Kg matin et soir si Lovenox®)

* Les antivitamines K sont débutés sont débutées dès le premier jour, pour diminuer au maximum la durée de l’héparinothérapie et prévenir les thrombopénie. (durée : minimum 3 mois

* L’HBPM est arrêté lorsque l’INR est entre 2 et 3.

* La thrombolyse est une indication possible de la phlegmatia cœrulea.

* Interruption partielle de la veine cave par filtre cave -> à discuter en cas de thrombose proximale extensive avec caillot flottant malgré un traitement bien conduit ; d’embolies pulmonaires récidivantes malgré un traitement bien conduit ; d’embolies pulmonaires récidivantes ; ou d’embolie pulmonaire avec contre-indication au traitement anti-coagulant.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·