Troubles ioniques ECG

 

Dyskaliémies :

Hypokaliémie (< 3,5 meq/l) :

* Augmentation de l’onde U (signe non spécifique)

* Aplatissement puis négativation de l’onde T (T+U dessine un S couché)

* Dépression cupuliforme de ST

Hyperkaliemie

Hyperkaliemie

Hyperkaliémie :

* Onde T symétrique et pointue, à base étroite, en toile de tente (kaliémie entre 5,5 et 6,4 meq)

* Les ondes T sont diffuses et élevées d’amplitude ; avec augmentation de P et PR et élargissement modéré de QRS (kaliémie entre 6,5 et 7,4)

* Kaliémie entre 6,5 et 8,5 -> les troubles conductifs dominent :

– Disparition de P, rythme ventriculaire ralenti et irrégulier

– Elargissement majeur de QRS (> 0,12s) ; onde T émoussées

– Aspects de pseudo-infarctus (ondes Q transitoires ou à éclipses ; sus-décalage de ST)

* Kaliémie > 8,5 meq -> troubles de l’excitabilité dominent : TV ; FV

Autres :

Dyscalcémie :

Hypocalcémie :

L’allongement de QT (par allongement de ST)

Hypercalcémie :

Raccourcissement de QT

Dysmagnésémie :

L’hypomagnésémie est associée et ressemble à l’hypokaliémie de même que l’hypermagnésémie et l’hyperkaliémie

Hypomagnésémie => allongement de l’espace QT

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·