Vergetures

 

Les vergetures sont des dépressions linéaires cutanées orientées selon les lignes de tension de la peau. Elles correspondent aux zones de tension dans les régions adipeuses. Elles sont plutôt circulaires sur les cuisses, verticales sur la face externe des hanches, horizontales sur la région lombaire et circulaires autour de l’ombilic.

Souvent initialement rouges, elles pâlissent et deviennent parfois inapparentes, avec persistance du caractère déprimé au toucher.

Elles sont extrêmement fréquentes, et se voient en particulier durant la grossesse. Elles sont plus rarement observées dans le cadre d’une maladie de Cushing ou d’un syndrome de Marfan.

Le diagnostic est clinique. L’histologie n’est pas nécessaire.

Vergetures

Vergetures

DIAGNOSTIC :

Pendant la grossesse :

Les vergetures sont dues à la distension liée à la prise de poids maternel d’une part, et d’autre part à la distension gravidique de l’abdomen. Elles touchent surtout les cuisses, l’abdomen et les seins.

Souvent hyperchromes chez les femmes à peau foncée, elles s’atténuent après la grossesse.

Elles sont volontiers favorisées par un terrain génétique avec antécédents familiaux.

Chez l’obèse :

Les vergetures se voient d’autant plus que la prise de poids a été rapide. Les régions atteintes sont surtout les hanches et les cuisses.

Chez l’adolescent :

Volontiers nombreuses et étagées, les vergetures sont liées à la croissance et/ou l’activité physique. La région dorsolombaire et les cuisses sont particulièrement atteintes.

Dans le cadre d’une maladie de Marfan :

Les vergetures sont accompagnées des autres signes cliniques de la maladie : grande taille, grande envergure des membres supérieurs, arachnodactylie, thorax en entonnoir, luxation du cristallin, anévrisme de l’aorte thoracique, ectasie de la dure-mère.

Le patient doit être adressé dans une consultation spécialisée. Le pronostic est lié aux complications vasculaires (insuffisance, dissection ou rupture aortiques).

Dans le cadre d’un syndrome de Cushing :

Les vergetures sont surtout présentes sur l’abdomen et les cuisses. Elles sont pourpres, profondes, larges. Les autres signes d’hypercorticisme sont présents : érythrose faciale, faciès cushingoïde lunaire, bosse nucale, comblement des creux sus-claviculaires, abdomen pléthorique, amyotrophie musculaire, atrophie cutanée avec visualisation du réseau vasculaire.

Il existe souvent un diabète, une hypertension artérielle, une ostéoporose. Des troubles psychiques peuvent être observés.

Le diagnostic d’hypercorticisme est confirmé par l’élévation du cortisol libre urinaire des 24 heures et le test de freinage à la dexaméthasone.

La prise en charge est du ressort du spécialiste.

Les manifestations cutanées ne régressent que lentement et partiellement.

Dans le cadre d’une corticothérapie au long cours :

Les vergetures peuvent se voir après corticothérapie générale et locale prolongée. Elles s’accompagnent des signes d’atrophie cutanée liée à la corticothérapie : atrophie, finesse de la peau, cicatrices stellaires, purpura de Bateman, etc.

Des vergetures ont également été observées sous rétinoïdes (étrétinate).

TRAITEMENT :

Le traitement est extrêmement décevant, malgré les promesses (onéreuses) des marchands de cosmétiques, puisqu’aucun traitement n’a fait la preuve de son efficacité (hormis une étude sur la trétinoïne à 0,1 %).

Le contrôle de la prise de poids pendant la grossesse et une musculation abdominale peuvent être proposés.

Certains proposent un traitement par laser.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·