Vitamines

1- Vitamines hydrosolubles :

A- Coenzymes de transfert de groupement :

* Phosphate de pyridoxal (vitamine B6) ou pyridoxine ou pyridoxamine

– Intervient au niveau des réactions de transamination et de décarboxylation des acides aminés (catabolisme des acides aminés).

– Carence -> neuropathie périphérique et convulsion. Dépression ; nervosité

* Thiamine pyrophosphate ou TPP (vitamine B)

– Intervient essentiellement dans le métabolisme des glucides (carboxylation oxydatifs des acides cétoniques et de l’acide pyruvique). Elle est nécessaire à une transmission nerveuse correcte.

– Carence -> syndrome de Wernicke Korsakov ; béribéri

* Coenzymes A (vitamine B5 ou acide pantothénique)
Impliqué surtout dans la biosynthèse et la ß-oxydation des acides gras

* Coenzymes de transfert des groupements carbonés (COO-)

– L’acide folique et la vitamine B12 (cobalamine) qui interviennent aussi dans la synthèse d’ADN.

– La biotine (vitamine H)

B- Coenzymes d’oxydoréduction :

* La vitamine PP (acide nicotinique) ou vitamine B3 ou niacine.

– Elle donne 2 coenzymes : NAD et NADP

– Carence -> Pellagre (trois D : dermatose, diarrhée, démence).

* La vitamine B2 (riboflavine)

– Deux coenzymes : FMN, FAD

– Carence -> chéilite, glossite.

* La vitamine C (acide ascorbique) est une coenzyme pour les réactions d’oxydoréduction (hydroxylation de la proline et de la lysine au cours de la maturation du collagène, la synthèse de la carnitine, le métabolisme de la tyrosine et la synthèse des catécholamines).

C’est aussi un anti-oxydant et un facilitateur de l’absorption du fer. La carence en vitamine C est responsable de fragilité capillaire (ecchymose, pétéchies) ; d’une immunodépression ; scorbut avec retard de la cicatrisation, une ostéoporose, des hémorragies et une anémie. Troubles dentaires.

Vitamines

Vitamines

2- Vitamines liposolubles :

A- Vitamine A (rétinol) :

– Le 11-cis-rétinal est le groupe prosthétique de la rhodopsine (pigment visuel de la rétine)

– Le ß-carotène est un anti-oxydant

– Le rétinylphosphate sert de donneur/accepteur d’unités de mannose lors de la synthèse des glycoprotéines

– Le rétinol et l’acide rétinoïque régulent la croissance de la différenciation tissulaire

B- Vitamine D (cholécalciférol) :

– La principale source est la peau (UV)

– Elle est hydroxylé dans le foie puis dans le rein pour donner la forme active : 1,25(OH) D3

– Sa principale fonction est l’augmentation de l’absorption intestinale du calcium

– Autres : minéralisation et résorption des os

– Les glucocorticoïdes inhibent la vitamine D

C- Vitamine E (tocophérol) :

– Protection des membranes et des protéines contre les radicaux libres (anti-oxydants)

– La vitamine C réduit régénère le tocophérol

– Ses sources : les légumes à feuille vertes et les germes des grains.

– Il joue un rôle dans la fertilité (vitamine de la fertilité)

D- Les carences & intoxication :

* Vitamine A : Héméralopie (cécité nocturne) ; xérophtalmie ; hyperkératose de la peau

* Vitamine D : Rachitisme (chez l’enfant) ; ostéomalacie (chez l’adulte)

* Vitamine E : Troubles neuromuculaires ; myopathies avec créatinurie ; anémie hémolytique, dégénérescence rétinienne ; stérilité (atrophie testiculaire).

* Le vitamine K est nécessaire à la carboxylation post-traductionnelle des résidus glutamyle des calciprotéines notamment les facteurs de coagulation sanguine : VII, IX et X

NB : la flore intestinale apporte la vitamine K et l’acide pantothénique (vitamine B5)

«
»


Rédacteur en chef du site Medical Actu; médecin généraliste diplômé de la faculté de médecine d'Alger en 2005 exerçant actuellement comme libéral.

Partagez ce post

Articles apparentés

·