Stomatite

La stomatite est une inflammation des muqueuses de la bouche due à une infection fongique, virale ou bactérienne, à une carence en vitamine, à un traumatisme, etc.

Une stomatite douloureuse prolongée peut contribuer à une malnutrition ou une déshydratation chez l’enfant : toujours traiter attentivement et montrer à la mère la manière de traiter.

Signes cliniques et traitement :

– Douleur, gêne à l’alimentaire, dysphagie, anorexie, parfois nausées et vomissements.

Devant ces signes non spécifiques, examiner les muqueuses de la bouche, en particulier chez l’enfant.

– Dans tous les cas : maintenir l’alimentation et l’hydratation (utiliser une sonde gastrique pendant 3 jours, uniquement si la douleur empêche le patient de s’alimenter) et assurer une bonne hygiène buccale pour prévenir les surinfections ou les récidives.

Stomatites d’origine infectieuse :

Candidose

Infection à Candida albicans, fréquente chez les nourrissons, enfant malnutris et patients infectés par le HIV.

Présence de plaques blanchâtres sur la langue, pouvant s’étendre à toute la cavité buccale.

• Nettoyer la bouche avec du bicarbonate de sodium 4 fois par jour (1/2 cuillère à café dans 250 ml d’eau bouillie et refroidie).

• Appliquer localement nystatine, à distance des repas : 4 comprimés à sucer à 100 000 UI/jour à diviser en 4 prises pendant 7 jours. Chez le jeune enfant, les écraser avant de les appliquer sur la muqueuse buccale.

• A défaut, appliquer violet de gentiane 2 fois/jour pendant 7 jours.

• Traiter un foyer intestinal en cas de candidose buccale persistante malgré un traitement local bien conduit : nystatine PO

Enfant : 400 000 UI/jour à diviser en 4 prises pendant 20 jours

Adulte : 2 000 000 UI/jour à diviser en 4 prises pendant 20 jours

• Devant des formes extensives ou en cas de récidives fréquentes, penser à une infection par le HIV. Faire un examen clinique complet et pour le traitement.

Herpès

Primo-infection : lésions très douloureuses dues au virus herpes simplex, à type de vésicules, érosions, ulcérations jaunâtres des lèvres et de la muqueuse buccale avec malaise général, adénopathies satellites et fièvre. Surtout chez l’enfant.

Récurrence : vésicules en bouquet de la région nasolabiale.

Les 2 formes sont contagieuses. Les récurrences peuvent accompagner une pathologie infectieuse comme un paludisme, une pneumopathie).

• Nettoyer la bouche avec une solution de bicarbonate de sodium + polyvidone iodée 4 fois par jour (préparation : 1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium + 1 cuillère à café polyvidone iodée à 10% dans 250 ml d’eau bouillie et refroidie).

• Traiter la douleur avec paracétamol PO.

• Évolution vers la résolution spontanée en 7 à 10 jours. Peut se surinfecter.

• Devant des formes extensives ou en cas de récidives fréquentes, penser à une infection par le HIV. Faire un examen clinique complet et pour le traitement.

Autres causes infectieuses

Voir angine, diphtérie, rougeole.

Pour la scarlatine (langue rouge écarlate, « framboisée », associée à une éruption cutanée) :

phénoxyméthylpénicilline (pénicilline V) PO pendant 10 jours

Enfant de moins d’un an : 250 mg/jour à diviser en 2 prises

Enfant de 1 à 5 ans : 500 mg/jour à diviser en 2 prises

Enfant de 6 à 12 ans : 1 g/jour à diviser en 2 prises

Adulte : 2 g/jour à diviser en 2 prises

Stomatites par carences en vitamines :

Stomatite du scorbut

Gingivite hémorragique due à une carence en vitamine C ; associée chez le nourrisson à des douleurs des membres inférieurs dues à la formation d’hématomes sous-périostés. Contexte d’alimentation carencée ou de dépendance totale vis-à-vis de l’aide alimentaire (camps de réfugiés).

• Nettoyer la bouche et appliquer du violet de gentiane comme ci-dessus.

acide ascorbique (vitamine C) PO

Enfant : 150 à 200 mg/jour à diviser en 3 ou 4 prises

Adulte : 500 à 750 mg/jour à diviser en 3 ou 4 prises

Le traitement est poursuivi jusqu’à l’amélioration des symptômes (1 à 2 semaines) et suivi d’une prévention (enfant et adulte : 25 à 50 mg/jour), tant que la situation l’exige.

Autres stomatites

D’autres carences en vitamines peuvent être à l’origine de lésions buccales : stomatite angulaire des lèvres et glossite par carence en vitamine B2 (riboflavine), vitamine PP ou niacine, vitamine B6 (pyridoxine).

La carence en fer peut également provoquer une stomatite angulaire des lèvres.

Administrer les vitamines correspondantes à doses curatives. Les multivitamines sont insuffisantes pour le traitement des carences vraies.

«
»


Rédacteur en chef du site Medical Actu; médecin généraliste diplômé de la faculté de médecine d'Alger en 2005 exerçant actuellement comme libéral.

Partagez ce post

Articles apparentés

·