Fonctions supérieurs

1- Aphasies :

A- Aphasie de Broca :

* Elle est généralement associée à une hémiplégie droite, une apraxie bucco-faciale et éventuellement à une apraxie idéo-motrice.

* Elle est la conséquence d’une lésion ischémique intéressant l’hémisphère gauche ; elle intéresse l’aire de Broca : ⅓ sup de la 3e circonvolution frontale gauche

* Les lésions sous-corticales intéressant la capsule interne sont suffisant pour déterminer la sémiologie de l’aphasie de Broca.

* Si les lésions intéressent la totalité du territoire sylvien, des troubles très sévères de la compréhension peuvent être associé (aphasie totale)

B- Aphasie de Wernicke :

* Absence d’hémiplégie ; hémianopsie homonyme droite souvent associée

* Les lésions corticales intéressant le cortex auditif associatif (partie post de la première circonvolution temporale) et le cortex du lobule pariétal inf

* Variété temporale : prédominance des troubles de la compréhension et de l’expression du langage orale

* Forme pariétale : les troubles du langage écrits sont prédominants : alexie aphasique, agraphie et acalculie.

* La préhension forcée, observée dans les lésions frontales, manifeste l’activité libérée des dispositifs pariétaux. C’est l’inverse pour l’évitement qui est constaté dans les lésions du cortex pariétal.

* Le lobe frontal s’oppose aux stéréotypies, contrôle la sélection, en maintenant la primauté de la sélection.

Apraxie

Apraxie

2- Les apraxies :

A- Mélo-cinétiques :

Désorganisation du mouvement élémentaire ; baisse de la spontanéité motrice (négligence motrice) et prévalence de formules toniques (préhension ; évitement)

B- Idéo-motrice :

Se manifeste dans les gestes ne comportant pas l’utilisation d’un objet : le patient est incapable d’exercer sur ordre le salut militaire.

Exécution parfaite si évocation automatique…

C- Idéatoire :

Se manifeste lors de l’utilisation d’un objet : ne sait pas écrire avec un crayon ; ne sait pas allumer une bougie…

D- Constructive :

Activité graphique ; et de relations spatiales

Dominance de l’hémisphère gauche (pariétal et frontal)

3- Les agnosies :

A- Syndrome d’Anton-Babinski :

* Anosognosie de l’hémiplégie et hémiasomatognosie

* Caractérise les lésions de l’hémisphère pariétal mineur

* Autres : négligence de l’hémicorps ; indifférence à l’égard du trouble qui le frappe (anosodiaphorie)

B- Syndrome de Gerstmann :

* Par atteinte de l’hémisphère pariétal dominant (gauche)

* Perte de la connaissance différenciée des doigts

* Indistinction droite-gauche

* Agraphie et acalculie

C- Autotopoagnosie :

* Est la perte de la capacité de désigner sur commande orale les parties du corps

* Par atteinte de l’hémisphère dominant

D- Constructive :

Activité graphique ; et de relations spatiales

* L’altération de la région pariétale de l’hémisphère mineur compromet gravement l’intégration de l’hémicorps controlatéral dans l’image du corps, mais l’activité de l’hémisphère dominant suffit à maintenir dans la conscience la notion d’un corps organisé.

* L’altération de l’hémisphère dominant se marque par des perturbations qui portent sur la connaissance du corps…

* La prosopagnosie ou agnosie des visages est habituellement la conséquence de lésions bilatérales des confins temporo-occipitaux.

Le rôle de l’hémisphère droit est prédominant pour l’identification de la spécificité des physionomies.

Remarque :

Le signe de des cils Souques témoigne d’un déficit de l’orbiculaire des paupières ; il est mis en évidence lors de la fermeture forte des yeux => les cils sont beaucoup plus apparents du côté paralysé -> forme fruste.

«
»


Rédacteur en chef du site Medical Actu; médecin généraliste diplômé de la faculté de médecine d'Alger en 2005 exerçant actuellement comme libéral.

Partagez ce post

Articles apparentés

·