Apolipoprotéines AI, AII, B

0
3337

Indications :

Doser les apolipoprotéines (Apo) AI et AII est moyen de mesurer les lipoprotéines de haute densité considérées comme anti-athérogènes. Au contraire de l’apolipoprotéine B qui est, elle, athérogène.

Principe :

Les lipides circulent dans le sang liés à des apolipoprotéines.

Les apolipoprotéines sont des associations de lipides et de protéines : la grande majorité des apolipoprotéines AI et AII se trouvent dans le HDL (high density lipoproteins ou « bon cholestérol ») ; une plus faible quantité se retrouve dans les chylomicrons et les VLDL (very low density lipoproteins).

L’apolipoprotéine B est le principal constituant des apolipoprotéines de basse densité, ou LDL (« mauvais cholestérol »).

Apolipoprotéines AI, AII, B
Technique :

Prélèvement sanguin le matin, à jeun au moins 12 heures.

Le dosage est réalisé par immuno-néphélémétrie ou immuno-turbimétrie.

Résultats :

Les valeurs usuelles dépendent des techniques utilisées par chaque laboratoire.

A titre indicatif, valeurs normales :

– apolipoprotéine AI :

  – homme : 1,1 à 2 g/L,

  – femme : 1,2 à 2,2 g/L ;

– apolipoprotéine AII :

  – homme : 0,55 à 1,35 g/L,

  – femme : 0,55 à 1,25 g/L ;

– apolipoprotéine B : 0,7 à 1,3 g/L ;

– rapport apolipoprotéine B / apolipoprotéine A : < 0,5 ;

Variations pathologiques :

– la diminution des apolipoprotéines AI en dessous de 1,3 g/L est un signe de risque d’athérosclérose. Son élévation, en revanche, est un signe d’une bonne élimination du cholestérol, une garantie contre l’athérosclérose ;

– l’apolipoprotéine AI est absente dans une maladie héréditaire : la maladie de Tangier ;

– apolipoprotéine AII augmente chez les alcooliques, mais diminue lorsque l’insuffisance hépatique complique l’alcoolisme chronique ;

– pour l’apolipoprotéine B, son élévation au-dessus de 1,3 g/L est un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire.

Coût :

– B20, pour l’apolipoprotéine AI.

– B30, pour l’apolipoprotéine B.

Conseils pratiques :

Une hypertriglycéridémie (> 4 gL) rend non fiable le dosage des apolipoprotéines. Bien vérifier que le patient est strictement à jeun depuis 12 heures.

Le taux d’apolipoprotéines AI est augmenté en cas de marathon et d’exercice physique intense, mais aussi en cas de consommation alcoolique modérée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.