Xérophtalmie (carence en vitamine A)

Xérophtalmie

Le terme xérophtalmie désigne l’ensemble des manifestations oculaires de la carence en vitamine A. En l’absence de traitement, la xérophtalmie évolue très rapidement vers une cécité définitive.

Dans les zones endémiques, la carence en vitamine A et la xérophtalmie touchent

principalement les enfants (en particulier ceux atteints de malnutrition et de rougeole) et les femmes enceintes.

Les troubles liés à la carence en vitamine A peuvent être prévenus par l’administration

systématique de rétinol.

Signes cliniques :

– Le premier signe est l’héméralopie (perte de la vision crépusculaire) : à la tombée de la nuit, l’enfant se heurte aux objets et cesse de se déplacer.

– Puis les autres signes apparaissent graduellement :

• Xérose conjonctivale : conjonctive bulbaire sèche, terne, épaisse, plissée, insensible

• Tache de Bitot : plaque mousseuse, gris-argent sur la conjonctive bulbaire, souvent bilatérale (signe spécifique mais pas toujours présent)

• Xérose cornéene : cornée sèche et terne

• Ulcérations de la cornée

• Kératomalacie (stade terminal) : ramollissement de la cornée puis perforation du globe oculaire et cécité. A ce stade, l’examen ophtalmologique doit être très prudent (risque de rupture de la cornée).

Traitement :

Il est essentiel de traiter aux stades précoces pour éviter l’apparition de complications graves. Tant que les ulcérations affectent moins d’un tiers de la cornée et que la pupille est épargnée, la vision peut être conservée. Il faut également traiter le stade irréversible de kératomalacie, pour sauver l’autre oeil et la vie du patient.

Rétinol (vitamine A) PO

Chez l’enfant et l’adulte (à l’exception des femmes enceintes), le traitement est le même quelque soit le stade de la maladie :

Enfant de 6 à 12 mois ou de moins de 8 kg : 100 000 UI en une prise à J1, J2 et J8

Enfant de plus d’un an ou de plus de 8 kg : 200 000 UI en une prise à J1, J2 et J8

Adulte : 200 000 UI en une prise à J1, J2 et J8

Une carence en vitamine A est exceptionnelle chez l’enfant de moins de 6 mois nourri au sein. Si nécessaire : 50 000 UI en une prise à J1, J2 et J8.

Chez la femme enceinte, le traitement est différent selon le stade :

• Héméralopie et taches de Bitot : ne pas dépasser la dose de 10 000 UI/jour ou 25 000 UI/semaine (risque de malformation foetale) pendant 4 semaines minimum.

• Atteintes de la cornée : le risque de cécité l’emporte sur le risque tératogène : 200 000 UI en une prise à J1, J2 et J8.

– L’atteinte de la cornée est une urgence médicale. En plus de l’administration immédiate de rétinol, traiter ou prévenir systématiquement une infection bactérienne secondaire : appliquer tétracycline ophtalmique à 1% 2 fois par jour (ne jamais utiliser de collyre contenant des corticoïdes) et recouvrir d’un pansement oculaire après chaque application.

Prévention :

– Administrer systématiquement du rétinol PO aux enfants atteints de rougeole (une dose à J1 et J2) et aux enfants atteints de malnutrition (une dose unique).

– Dans les zones où la carence en vitamine A est fréquente, supplémentation en rétinol PO :

Enfant de moins de 6 mois : 50 000 UI dose unique

Enfant de 6 à 12 mois : une dose unique de 100 000 UI tous les 4 à 6 mois

Enfant de 1 à 5 ans : une dose unique de 200 000 UI tous les 4 à 6 mois

Femme (après un accouchement) : une dose unique de 200 000 UI immédiatement ou dans les 8 semaines qui suivent l’accouchement.

Remarque : noter les doses administrées dans le carnet de santé et respecter la posologie pour éviter un surdosage. Un surdosage en vitamine A peut provoquer une hypertension intra-crânienne (bombement de la fontanelle chez le nourrisson ; céphalées, nausées, vomissements) et en cas d’intoxication sévère, troubles de la conscience, convulsions. Ces symptômes sont transitoires ; ils nécessitent une surveillance et un traitement symptomatique si nécessaire.