Infections dentaires

 

Syndrome signant la complication secondaire de l’atteinte pulpaire. La gravité et le traitement des infections d’origine dentaire dépendent de leur forme évolutive : localisées à la dent causale, étendues aux régions anatomiques environnantes, ou d’emblée diffuses et galopantes.

Signes cliniques et traitement :

Infection localisée à la dent et son pourtour (abcès dentaire aigu) :

– Douleur intense et continue.

– A l’examen : tuméfaction limitée à la dent causale. Suppuration possible, soit par le canal pulpaire, soit par le ligament parodontal (avec mobilité de la dent), soit par voie trans-osseuse (avec fistulisation de la gencive). Pas de signes d’extension locale ; pas de signes généraux.

– Traitement :

• Le traitement est uniquement chirurgical (le foyer infectieux est inaccessible aux antibiotiques) : désinfection du canal pulpaire si possible ou extraction de la dent1.

• Douleur : paracétamol ou ibuprofène PO.

Infection étendue aux régions anatomiques environnantes (abcès dento-osseux aigu)

Extension locale d’un abcès dentaire aigu avec complications cellulaires ou osseuses.

– Tuméfaction inflammatoire douloureuse des gencives et des joues (fluxion dentaire).

Évolution vers l’abcès chaud collecté : douleur intense, trismus d’autant plus marqué que la dent est postérieure, présence de signes généraux (fièvre, asthénie, adénopathies cervicales).

– En cas de cellulite aiguë gangrénée (crépitations à la palpation), traiter comme une infection diffuse cervico-faciale.

– Traitement :

• D’abord chirurgical : incision-drainage de la collection purulente ou extraction de la dent 1.

• Puis antibiothérapie pendant 5 jours après l’acte dentaire : amoxicilline PO

Enfant : 50 mg/kg/jour à diviser en 2 prises

Adulte : 2 g/jour à diviser en 2 prises

Remarques :

Si l’acte dentaire doit être différé (inflammation gênant l’anesthésie locale, trismus trop important), commencer par l’antibiothérapie mais réaliser impérativement l’acte dentaire dans les jours suivants.

En l’absence d’amélioration dans les 48 à 72 heures après l’acte dentaire, ne pas changer d’antibiotique mais intervenir de nouveau sur la dent.

• Douleur : paracétamol ou ibuprofène PO.

1* Pour la technique d’extraction dentaire, se référer au guide Gestes médico-chirurgicaux en situation d’isolement, MSF.

Infections diffuses cervico-faciales :

– Cellulites extrêmement graves, avec nécrose tissulaire cervicale ou faciale galopante associée à des signes de septicémie.

– Traitement :

• prise en charge en soins intensifs.

• antibiothérapie massive.

• extraction de la dent 2.

2* Pour la technique d’extraction dentaire, se référer au guide Gestes médico-chirurgicaux en situation d’isolement, MSF.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·