Kaliémie

 

Indications :

Le dosage de la kaliémie permet d’apprécier le taux sanguin d’un cation fondamental pour ke fonctionnement du muscle comme pour le transit intestinal : le potassium (K).

Mais il permet aussi la surveillance de traitements susceptibles d’entraîner une hypokaliémie (c’est le cas des diurétiques, des laxatifs) ou une hyperkaliémie (inhibiteur de l’enzyme de conversion, anti-aldostérones, antagonistes de l’angiotensine II).

C’est aussi un élément essentiel de la surveillance chez un patient diabétique, insuffisant rénal ou porteur d’une cardiopathie.

Il peut s’agir en fin de rechercher un hyperaldostéronisme primaire ou secondaire devant une HTA.

Principe :

Le rein régule le taux de potassium ; on dose ici sa concentration plasmatique.

KaliémieTechnique :

C’est celle du ionogramme sanguin. Prélèvement de 5 mL de sang veineux sur tube hépariné :

– envoyer rapidement au laboratoire.

– diminuer au minimum le temps de garrot ;

– ne pas faire fermer le poing ;

– éviter absolument l’hémolyse.

Résultats :

Valeurs normales :

3,8 à 5 mEq/L.

Variations pathologiques :

– hypokaliémies :

  – médicaments : diurétiques, laxatifs, prise de réglisse,

  – néphropathies,

  – maladie de Crohn,

  – maladie de Cushing,

  – diarrhées prolongées ;

– hyperkaliémies :

  – médicamenteuses : diurétiques type spironolactone,

  – insuffisance rénale,

  – insuffisance surrénale,

  – maladie d’Addison,

  – acidose métabolique.

Coût :

B15.

Conseils pratiques :

Une hémolyse, une hyperplaquettose ou une hyperleucocytose donnent une fausse hyperkaliémie.

Lorsque l’hypokaliémie est inférieure à 3,5 mEq/L :

– si la kaliurie est inférieure à 15 mEq/24 h : c’est le signe de perte extrarénale ;

– si la kaliurie est supérieure à 15 mEq/24 h, la perte est rénale ou fait suite à la prise de diurétiques.

Lorsque l’hyperkaliémie est supérieure à 5,5 mEq/L, et que la kaliurie est supérieure à 200 mEq/24 h, il y a un risque de désordres cardiaques importants, pouvant conduire à l’arrêt cardiaque.

Une hypo- ou une hyperkaliémie sont des urgences biologiques : la transmission des résultats au médecin prescripteur doit être faite le plus rapidement possible.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·