Bêtabloquants

0
1618
Health Care

1- Récepteurs ß1 :

Health Care

– Cellules myocardiques

– Appareil juxtaglomérulaire

– Adipocytes

2- Récepteurs ß2 :

– Vaisseaux sanguins

– Bronches

– utérus

3- Propriétés communes :

* Sur le système cardiovasculaire

+ Effets inotrope, chronotrope, dromotrope et bathmotrope négatifs

+ Diminution du débit cardiaque de la pression artérielle avec augmentation des résistances périphériques totales.

* Sur le système rénine-angiotensine -> diminution de l’activité rénine plasmatique

* Sur les bronches -> bronchoconstriction, hyperréactivité bronchique

* Sur les métabolismes :

+ Réduction de la glycogénolyse et de la sécrétion du glucagon => risque d’aggravation l’hypoglycémie

+ Diminution du cholestérol HDL => risque athérogène augmenté

+ Augmentation des triglycérides

* Sur l’œil -> diminution de la tension intraoculaire et de la sécrétion d’humeur aqueuse.

4- Propriétés selon le type des bêtabloquants :

A- Bêtabloquants cardiosélectifs

Iles respectent les récepteurs bronchiques et vasculaires

B- Bêtabloquant avec activité sympathomimétique intrinsèque :

Il entraîne une réduction moindre de la fréquence et de la contractilité cardiaque et une diminution des résistances périphériques.

C- Effet stabilisant de la membrane :

Effet quinidine-like ou anesthésique de la membrane, à dose très élevé chez certains produits (propranolol)

5- Indications :

A- Cardiovasculaires :

– HTA

– Angor d’effort

– Prévention des accidents après un IDM

– Myocardiopathies hypertrophiques

– Insuffisance cardiaque (carvedilol, bisoprolol, métoprolol)

B- Autres :

– Prévention de la migraine

– Tremblement essentiel

– Hyperthyroïdie

– Glaucome à angle ouvert (timolol)

– Prévention des récidives hémorragiques chez le cirrhotique ayant une HTP

– Algoneurodystrophie

6- Contre indications :

A- Cardiovasculaires :

– Insuffisance cardiaque décompensée

– BAV du 2e et 3e degré

– Syndrome de Raynaud

– Artériopathie sévère (stade III et IV)

B- Autres :

– Asthme

– BPCO

7- Les bêtabloquants :

A- Cardiosélectifs :

– Acébutolol (Sectral®)

– Aténolol (Ténormine®)

– Métoprolol (Lopressor®)

– Esmolol

– Bisoprolol

B- Non cardiosélectifs :

– Propranolol (Avlocardyl®)

– Pindolol (Visken®)

– Labétalol (Trandate®)

– Nadolol

– Sotalol

– Carvedilol (Kredex®)

C- Activité sympathomimétique intrinsèque :

– Acébutolol

– Pindolol

D- Effet quinidine-like :

– Propranolol

– Acébutolol

-> La sotalol possède également un effet classe III de Vaughan (comme l’amiodarone)

-> Le labétalol possède également une propriété alphabloquante

-> L’effet stabilisateur de la membrane apparaît pour des doses supérieures aux doses thérapeutiques

E- Effets indésirables :

– Bradycardie

– Syndrome de Raynaud

– Troubles nerveux centraux, insomnies

– Asthme

– Insuffisance cardiaque

– Troubles de la conduction auriculo-ventriculaire

– Hypoglycémies graves chez le diabétique (souvent masqués par les bêtabloquants)

– Impuissance

F- Précaution d’emploi :

– Prescription prudente chez le diabétique (préférer un produit cardiosélectif)

– Délai de 15 jours entre l’arrêt de traitement par IMAO et le début de bêtabloquant

– Pas d’association avec les anticalciques bradycardisants sauf cardiomyopathie hypertrophique

– Arrêt très progressif du traitement par bêtabloquants (rebond lésionnel, angor)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.