Étiquette : Anticorps

  • Anticorps antithyroïdiens

    Anticorps antithyroïdiens

    Indications : On pratique essentiellement l’examen si l’on soupçonne des pathologies auto-immunes thyroïdiennes (comme les thyroïdites de Hashimoto, par exemple), mais aussi lorsqu’est évoqué le diagnostic d’hyperthyroïdie néonatale. En dehors de l’indication diagnostique, l’examen permet de suivre, en cours de traitement ou au décours d’une grossesse, les hyperthyroïdies de Basedow traitées. Principe : Les anticorps…

  • Anticorps antispermatozoïdes

    Anticorps antispermatozoïdes

    Indications : L’examen permet de retrouver une cause immunologique à une stérilité : présence d’iso-anticorps chez la femme et d’auto-anticorps chez l’homme. Principe : Les anticorps entraînent la stérilité par l’agglutination des spermatozoïdes. Technique : Chez l’homme : prélèvement de 5 mL de sang sur tube sec et de liquide séminal. Chez la femme :…

  • Anticorps antigliadine

    Anticorps antigliadine

    Indications : Le dosage des anticorps antigliadine permet d’aider un diagnostic de la maladie coeliaque (intolérance au gluten) chez l’enfant. Principe : Une prise de sang permet de détecter la présence sanguine d’anticorps dirigés contre la gliadine, élément de la réponse immunitaire dans la maladie coeliaque. Ces anticorps disparaissent en cas de régime sans gluten.…

  • Anticorps anti-ADN natif. Test de Farr

    Anticorps anti-ADN natif. Test de Farr

    Indications : La présence d’anticorps anti-ADN natif ne s’observe qu’en cas de lupus. En revanche, les anticorps anti-ADN dénaturés, moins spécifiques, se retrouvent dans plusieurs maladies auto-immunes, dont la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie mais aussi les hépatites. Principe : Le test de Farr consiste à mettre en présence le sérum du patient avec le l’ADN…

  • Anticorps antinucléaires (ACAN)

    Anticorps antinucléaires (ACAN)

    Les anticorps antinucléaires (ACAN), également appelés ANA (pour antinuclear antibodies) ou facteurs antinucléaires (FAN), sont des autoanticorps reconnaissant des antigènes présents dans les noyaux. Ils apparaissent dans le sérum des malades atteints de connectivites (ou collagénoses). Indications : • Recherche d’un lupus érythémateux aigu disséminé (LEAD) devant une photosensibilisation, un vespertilio, une polyarthrite non érosive,…

  • Anticorps anti-facteur intrinsèque

    Anticorps anti-facteur intrinsèque

    Le facteur intrinsèque gastrique est une glycoprotéine sécrétée, comme l’acide chlorhydrique, par les cellules fundiques de l’estomac. En se combinant avec la vitamine B12 contenue dans les aliments, il forme un complexe qui se fixe sur des récepteurs spécifiques de l’iléon, ce qui permet l’absorption de la vitamine B12 dans l’intestin grêle. Des anticorps anti-facteur…

  • Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA)

    Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA)

    Les anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles, dits ANCA (pour anti-neutrophil cytoplasmic antibodies), sont des autoanticorps reconnaissant des antigènes du cytoplasme des polynucléaires neutrophiles. Ils sont retrouvés au cours des vascularites systémiques, et tout particulièrement dans la maladie de Wegener, ou granulomatose de Wegener (GW). Ils sont de deux types : • ANCA induisant, en immunofluorescence…

  • Anticorps anti-antigènes nucléaires solubles ou anticorps anti-ENA Anticorps antihistones

    Anticorps anti-antigènes nucléaires solubles ou anticorps anti-ENA Anticorps antihistones

    Les anticorps dirigés contre les antigènes nucléaires solubles, encore appelés ENA (pour extractible nuclear antigen) ou anticorps antiextraits de cellules thymiques (anti-ECT), reconnaissent des composés solubles du noyau. Seuls un petit nombre d’entre eux sont recherchés en routine. Indications : Bilan d’une connectivite. Prélèvement : Sang veineux sur tube sec. Valeurs usuelles : Ces anticorps…

  • Anticorps anti-ADN natifs (Ac anti-ADNn)

    Anticorps anti-ADN natifs (Ac anti-ADNn)

    Les autoanticorps anti-ADN natif (ADNn) (ou ADN double brin) sont retrouvés très fréquemment au cours du lupus érythémateux aigu disséminé (LEAD). Leur recherche contribue au diagnostic et au suivi de la maladie. Indications : Recherche et suivi d’un LEAD suspecté sur un érythème « en aile de papillon », une photosensibilité, une polyarthrite chronique non…