Pathologies Oculaires (Onchocercose, Loase, Ptérygion, Cataracte)

 

Onchocercose (cécité des rivières)

Les lésions oculaires, dues à la présence de microfilaires dans l’oeil, surviennent en général à l’âge adulte et évoluent vers la cécité en l’absence de traitement précoce.

Signes cliniques et traitement :

Les lésions oculaires sont toujours associées à des lésions extra-oculaires d’onchocercose.

– Prurit oculaire, héméralopie (perte de la vision crépusculaire), baisse de l’acuité visuelle, rétrécissement du champ visuel, perception par le patient de microfilaires dans le champ visuel (le patient voit des « petits serpents mobiles devant les yeux »).

– Lésions de la cornée (kératite ponctuée puis sclérosante), de l’iris (iridocyclite), du segment postérieur (choriorétinite, atrophie du nerf optique) ; microfilaires dans la chambre antérieure ou le corps vitré (lampe à fente).

Pour le traitement, voir onchocercose. L’ivermectine peut dans certains cas faire régresser les lésions du segment antérieur (kératite sclérosante, iridocyclite) et améliorer l’acuité visuelle. Les lésions graves (choriorétinite, atrophie optique) continuent d’évoluer malgré le traitement.

Loase

Signes cliniques et traitement :

Passage sous la conjonctive palpébrale ou bulbaire d’une macrofilaire (ver blanc, filiforme, long de 3 à 7 cm, très mobile), accompagné de prurit oculaire, larmoiement, photophobie ou oedème.

Pour le traitement, voir loase. Le passage du ver est souvent très rapide, ne pas tenter de l’extraire, ne pas administrer de collyre anesthésiant ; rassurer le patient, l’incident est bénin. L’extraction est également inutile si le ver est mort/calcifié.

Ptérygion

Membrane conjonctivale blanchâtre triangulaire, évoluant très lentement vers la cornée.

Le climat aride, les poussières et le vent favorisent son développement. Sa régression n’est jamais spontanée.

Signes cliniques et traitement :

Il existe 2 stades :

– Ptérygion peu évolutif, ne recouvrant pas la pupille, sans complications : pas de traitement.

– Ptérygion évolutif vasculaire recouvrant la pupille, rougeur conjonctivale, gêne à la vision, larmoiement :

• Nettoyer l’oeil avec de l’eau stérile ou du chlorure de sodium à 0,9%.

• A ce stade, le traitement devrait être chirurgical, en fonction des possibilités locales.

Cataracte

Opacification du cristallin entraînant une baisse progressive de l’acuité visuelle.

La cataracte est fréquente en milieu tropical et apparaît plus précocement qu’en Europe.

L’atteinte des deux yeux entraîne une cécité fonctionnelle, uniquement curable chirurgicalement.

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·