Électrophorèse de l’hémoglobine

 

Indications :

L’examen est utile quand on suspecte une anémie hémolytique ou une pathologie hématologique liée à l’origine géographique du patient, à savoir l’Afrique, et plus précisément le sud du Sahara.

Principe :

La majorité des hémoglobines anormales ont une charge électrique différente de la normale : les acides aminés de la globine situés à l’extérieur sont en effet hydrophiles et chargés électriquement.

En soumettant l’hémoglobine à une charge électrophorétique, on peut ainsi détecter les cellules anormales par leur migration différente.

Électrophorèse de l'hémoglobineTechnique :

Prélèvement de 5 mL de sang sur tube hépariné ou sur EDTA (acide éthylène diamino-tétra-acétique) calcique.

Résultats :

Valeurs normales :

– HbA1 (α2, β2) : 97 à 98 % ;

– HbA2 (α2, β2) : 2 % ;

– HdF (α2, β2) : < 1 %.

– nouveau-né : 80 % d’HbF est remplacé par une HbA en six mois ;

– race noire : présence d’HbC ;

– race jaune : présence d’HbE.

Variations pathologiques :

– drépanocytose : 75 à 95 % d’HbS et pas d’HbA.

– thalassémie : grande quantité d’HbF, ou d’HbA2, ou encore d’HbH.

Coût :

B60.

Conseils pratiques :

L’origine ethnique de la personne doit figurer sur l’ordonnance.

Une diminution du fer sérique peut entraîner une baisse de l’HbA2.

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·