Mal de Pott

 

1- Généralités :

– La tuberculose vertébrale est la localisation la plus fréquente des tuberculoses ostéoarticulaires

– Il existe 2 formes : la spondylodiscite (mal de Pott) et la spondylite (sans atteinte des disques intervertébraux).

– Le mal de Pott est caractérisé par l’atteinte du disque vertébral est des 2 vertèbres adjacentes.

– La spondylite tuberculeuse est une ostéomyélite tuberculeuse du corps vertébral et/ou de l’arc postérieur qui respecte le disque intervertébral

– Forme la plus classique de mal de Pott : atteinte rachidienne cyphosante, abcès froids, paraplégie

– Localisations : la localisation dorsolombaire représente plus de 80 % des cas.

2- Clinique :

– Début le plus souvent progressif ; rarement aigu

– Le principal symptôme est la douleur rachidienne (90 % des cas) ; la rachialgie est d’horaire mécanique et augmente d’intensité progressivement

– Les signes généraux sont inconstants (50 % des cas)

– Les signes neurologiques sont fréquents, de sévérité variable : la compression médullaire est assez fréquente

– Autres : raideur rachidienne, cyphose vertébral

Mal de Pott

Mal de Pott

3- Imageries :

– Le signe radiologique le plus précoce est le pincement du disque intervertébral

– Le second signe est l’atteinte des plateaux vertébraux (flous, érodés, effacés)

– Ensuite atteinte des corps vertébraux avec parfois des géodes en miroir et des séquestres intraosseux

– L’ostéocondensation périlésionnelle est typiquement discrète ou absente ce qui est dans le cadre de spondylodiscite chronique est évocateur de l’origine tuberculeuse

– L’ostéolyse à prédominance antérieure peut aboutir à des tassements vertébraux cunéiformes -> cyphose

– Les abcès froids prévertébral => aspect en fuseau ou en nids d’oiseaux

– Abcès paravertébraux (presque constants au TDM)

– Épidurite (IRM)

– Abcès du psoas

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·