Arginine : acide aminé protecteur

0
357

L’arginine est un acide aminé protecteur pour plusieurs raisons :

Rôle sur l’énergétique car l’arginine :

  • Arginine : acide aminé protecteurEst le précurseur de la créatine, soutien énergétique, car une fois phosphorylée grâce au magnésium sous la forme de créatine phosphate, elle est capable de restaurer des liaisons riches en énergie / ATP pendant un effort intense
  • Si l’AMP n’est pas rechargée, il est catabolisé en acide urique, excrété par les urines. La créatine phosphate, comme un petit avion qui vient en vol recharger les réservoirs d’un gros porteur, restaure en cas d’urgence les liaisons phosphates de l’ATP.
  • Cela remonte les liaisons phosphates riches en énergie de l’AMP à l’ADP et de l’ADP à l’ATP, et permet de poursuivre l’effort => la créatine est le complément sportif le plus utilisé
  • Précurseur d’un signal qui va stimuler la prolifération des mitochondries (centrales de production énergétique),
  • Précurseur de l’agmatine (un métabolite de l’arginine) qui protège les mitochondries

L’arginine est aussi précurseur du NO° (oxyde nitrique) qui est le vasodilatateur physiologique principal, activateur de la microcirculation, anti-hypertenseur, cardioprotecteur (principe de la Trinitrine), protecteur du cerveau, stimulant de la circulation pénienne (effet « Viagra »).

L’arginine a révélé des propriétés cardioprotectrices :

  • Antioxydantes
  • Réductrices de l’endothéline 1
  • Protectrices de la fonction endothéliale
  • Vasodilatatrices
  • Antihypertensives
  • Anti apoptotiques (capables de réduire les zones infectées)
  • anti-ischémiques.

Rôles sur poids et graisses :

  • Inhibiteur de l’absorption des graisses saturées (à l’opposé de la lysine), c’est le rapport lysine/arginine qui détermine l’absorption des graisses (le plus élevé dans les produits laitiers conçus pour booster la croissance rapide des nourrissons et le plus bas dans les oléagineux, qui, de ce fait, malgré leur richesse en calories ne font pas grossir et améliorent le profil lipidique) ;
  • Aide à lutter contre le surpoids, le syndrome métabolique et leurs conséquences amplifiées par le stress ;
  • Anabolisant de la masse musculaire via les polyamines, des facteurs de croissance cellulaire. (la spermine, la spermidine et la putrescine)

Peut de ce fait être utilisée dans la sarcopénie, par exemple chez le senior qui perd de la masse musculaire avec la glutamine et le zinc.

Effet synergique des polyamines sur la masse musculaire et de la multiplication des mitochondries.

Elisabet Borsheim et al, Effect of Amino Acid Supplementation on Muscle Mass, Strength and Physical Function in Elderly, Clin Nutr, 2008 ; 27(2) : 189-195

Par contre l’arginine, comme l’ornithine, sont de ce fait contre-indiqués dans les cancers.

Contribue au gain de masse osseuse => favorise l’ostéogenèse et les ostéocalcines et stimule la circulation trophique dans l’os via les tensions musculaires.

Adjuvantanxiolytique et inhibiteur du second messager du stress ; le cortisol (le cortisol est immuno-suppresseur, dépresseur, mène à un épuisement surrénalien et contribue à la destruction des neurones de l’hippocampe, donc accélère le déclin cognitif), en synergie avec le magnésium : l’arginine est le frein du cortisol (2ieme messager du stress) et le Mg freine la noradrénaline (1ier messager du stress).

Par ailleurs l’arginine est utilisée à des doses pharmacologiques dans

  • l’hypertension (précurseur du NO°), à des doses pharmacologiques de 5 g/j
  • l’angine de poitrine
  • l’artérite et autres formes d’athérosclérose
  • l’insuffisance circulatoire pénienne et troubles de l’érection
  • les oligo-asthénospermies
  • les dépressions immunitaires (mais ne peut pas être utilisée dans les septicémies, les chocs septiques). Car l’arginine va augmenter le NO° et entraîner une vasodilatation du tube digestif ce qui va augmenter le passage des endotoxines du tube digestif dans le sang et risquer de provoquer un choc septique.

Il est prudent, même en dehors des septicémies, de restaurer les perméabilités digestives avant de donner de l’arginine.

L’arginine est aussi néphroprotectrice car elle stimule NO° qui est effondré chez les insuffisants rénaux.

SOURCES :

Oléagineux, graines de sésame, soja, graines de courge.

PRESCRIPTIONS DANS :

  • HTA : 5 à 10 g / jour (dose pharmacologique), pour favoriser le NO° avec magnésium (Magdyn de 2 à 3 sachets/j)
  • Angor (précurseur du NO°), : 1 à 5 g/j
  • Infarctus : avec magnésium (Magdyn 1 sachet trois fois par jour) et coenzyme Q10 de 600 à 1200 mg/j
  • Artérite : 5 g deux fois par jour
  • Hypercholestérolémie/hypertriqlycéridémie : inhibiteur    de l’absorption des graisses saturées
  • Reconstruction musculaire : avec programme exercice physique, magnésium, zinc, 200 – 250 mg/kg

Cl :

  • Cancers car on peut donner des promoteurs de prolifération cellulaire (précurseur des polyamines)
  • Herpès
  • Choc septique, septicémie
  • Pyélonéphrite (infection des voies urinaires hautes, souvent complication d’une cystite non traitée, situation associée à des bactériémies et un fort risque de sépticémie)

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI : perméabilité digestive, dysbiose

Pour en savoir plus :

Arginine et énergie :

  • Âlvares TS, Meirelles CM, Bhambhani YN, Paschoalin VM, Gomes PS,L- Arginine as a potential ergogenic aid in healthy subjects,Sports Med. 2011,41 (3):233-48.
  • Paddon-Jones D, Borsheim E, Wolfe , Potential ergogenic effects of arginine and creatine supplementation, J Nutr. 2004; 134(10 Suppl):2888S-2894S.
  • Nisoli E, Cozzi V, Carruba MO. Amino Acids and Mitochondrial Biogenesis, Am J 2008;101:E22-E25.
  • Arndt Mary Ann et al, The arginine metabolite agmatine protects mitochondrial function and confers resistance to cellular apoptosis, Am J Physiol Cell Physiol. 2009 June; 296(6): C1411-9

Arginine et anxiété :

  • Jezova D, Makatsori A, Smriga M, Morinaga Y, Duncko R. Subchronic treatment with amino acid mixture of L-lysine and L-arginine modifies neuroendocrine activation during psychosocial stress in subjects with high trait anxiety. Nutr Neurosci. 2005;8:155-160.
  • Smriga M, Ando T, Akutsu M, Furukawa Y, Miwa K, Morinaga Y. Oral treatment with L-lysine and L-arginine reduces anxiety and basal cortisol levels in healthy humans. Biomed Res. 2007;28:85-90

Arginine et système cardiovasculaire :

  • Cylwik D, Mogielnicki A, Buczko W, L-arginine and cardiovascular system, Pharmacol Rep. 2005;57(1):14-22.
  • Gokce N, L-arginine and hypertension, J Nutr. 2004;134 (10 Suppl) : 2807S- 281 IS.
  • Lerman A, et al, Long-term L-arginine supplementation improves small-vessel coronary endothelial function in humans, Circulation. 1998;97(21 ) :2123-8

Arginine et protection contre les effets des corticoïdes :

  • Pennisi P et al, Supplementation of L-arginine prevents glucocorticoid-induced reduction of bone growth and bone turnover abnormalities in a growing rat model, J Bone Miner Metab. 2005;23(2):134-9.

Auteur Jean-Paul Curtay