Glaucomes

 

1- Glaucome aigu à angle fermé :

* Survient chez des sujets prédisposés (hypermétropes)

* Le blocage pupillaire survient lors d’une mydriase déclenchée par le stress, le passage à l’obscurité, l’anesthésie générale, collyres mydriatiques, médicaments para sympatholytiques ou sympathomimétiques.

* La baisse de l’acuité visuelle est totale et massive ; symptômes digestifs +++

* Diminution de la transparence de la cornée (œdème cornéen)

* La pupille est en semi-mydriase aréflectique avec abolition du RPM direct et con-sensuel de l’œil atteint.

* Le tonus oculaire est toujours > 50 mmHg

* Œil adelphe (systématiquement) : chambre ant. et angle iridocornéen étroits

* L’évolution se fait rapidement en quelques heures vers la cécité.

* Traitement : acétazolamide (Diamox®) IV + mannitol 25% + collyre bêtabloquant (timolol => myosis)

* Dés que la crise est jugulée -> iridotomie au laser sur les deux yeux

2- Glaucome chronique :

Glaucome

Glaucome

* Appelé aussi glaucome primitif à angle ouvert ; c’est une neuropathie optique progressif et asymptomatique (diagnostic lors d’un examen systématique)

* Pathologie fréquente qui concerne 1% de la population de plus 40 ans

* Caractérisé par une destruction progressive du nerf optique sous l’influence de plusieurs facteurs de risque dont le plus important est l’hypertonie oculaire (> 21)

* Les 3 signes principaux de la maladie sont :

– L’augmentation pathologique de la pression intraoculaire (inconstant)

– L’élargissement de l’excavation de la papille

– Altérations du champ visuel

* MAIS : l’hypertonie oculaire peut être passagère ou absente du tableau clinique

* Dans le glaucome chronique, l’augmentation de la pression intraoculaire est liée à la dégénérescence progressive du trabéculum

* Les autres facteurs de risques : hérédité ; l’âge > 40 ans ; corticoïdes ; hypotension artérielle ; diabète sucré ; vasospasme (Raynaud ; migraine).

* L’examen ophtalmologique : acuité visuelle conservée ; œil calme et blanc ; une chambre antérieure profonde ; pupille réactive ; angle ouvert ; papille optique excavée (par raréfaction des nerfs optiques) au niveau du bord temporal au début (rapport cup/disc > 0,3 ; l’anneau neurorétinien diminue).

* Champ visuel : scotome arciforme de Bjerrum ; ressaut nasal

* en l’absence de traitement le glaucome évolue vers une dégradation progressive et irréversible du champ visuel (champ tubulaire) ; réduit à un simple croissant temporal et à un îlot central de vision ; -> l’acuité visuelle diminue rapidement.

* Le traitement médical est prescrit à vie ; le collyre bêtabloquant est prescrit en première intention.

* Traitement instrumental : trabéculoplastie au laser si résistance aux collyres

* Traitement chirurgical : trabéculectomie

«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medical Actu

Partagez ce post

Articles apparentés

·