Activité des minéraux les plus étudiés en Nutrithérapie – Phosphore

0
141

CARACTERISTIQUES :

Activité des minéraux les plus étudiés en Nutrithérapie - PhosphoreNotre organisme contient 700 à 900 g de phosphore dont 85% est stocké dans nos os sous forme d’hydroxyapatite. Le reste se trouve intégré dans des molécules en particulier l’ATP, les ARN, les ADN, les phospholipides). Seulement 1% du phosphore est extracellulaire.

Le phosphore produit avec le Mg des précipités insolubles et inabsorbables, donc l’abus de produits laitiers et de sodas (enrichis en acide phosphorique) diminue le Mg (et le calcium).

AJR : nos besoins en P sont évalués à 700 mg/j

RÔLES :

  • perturbe les métabolismes du calcium, du magnésium (inhibition de l’absorption) et de la vitamine D
  • stimule la PTH (signal sécrété par la parathyroïde quand le calcium sanguin baisse, la PTH est relarguée et cela entraîne le détricotage de l’os pour remonter le calcium), idem avec déficit en Mg
  • augmente les risques de calcifications vasculaires
  • augmente les risques cardiovasculaires (calcifications non-osseuses)
  • contribute à endommager le rein
  • perturbe la sécrétion du facteur de croissance 23 des fibroblastes.

Calvo MS et al, Public health impact of dietary phosphorus excess on bone and cardiovascular health in the general population, Am J Clin Nutr, 2013,98 (1) 6-15

Au delà, un excès de phosphore est associé à un vieillissement accéléré et une mortalité augmentée.

SOURCES :

Les produits les plus riches en phosphore sont les produits laitiers, les protéines animales, les sodas industriels Les médicaments utilisant le phosphore comme excipients.

Si les apports en calcium sont problématiques (surtout du fait du manque de vitamine D), les apports en phosphore sont en général excessifs. Or, le phosphore entraîne une précipitation des sels calciques dans l’intestin et inhibe leur absorption.

Il est donc intéressant de réduire les apports en phosphore, particulièrement abondants dans les boissons industrielles sucrées souvent surconsommées par les enfants et les adolescents. Il serait plus judicieux de leur donner l’occasion dendorphiniser le goût des fruits pressés, du jus de tomate, des eaux minérales, du thé, des milkshakes au soja, …

Mais les produits laitiers sont la source principale des excès en phosphore.Le lait de vache contient plus de 6X plus de phosphore que le lait maternel.

Auteur Jean-Paul Curtay