Étiquette : Pulmonaire

  • Thrombose

    Thrombose

    La thrombose est une pathologie qui peut être dangereuse si elle n’est pas diagnostiquée et traitée rapidement. Elle est caractérisée par la formation de caillots sanguins qui bloquent la circulation sanguine, entraînant divers symptômes selon l’emplacement du caillot. Le traitement dépend de la cause sous-jacente et peut aller de la prise de médicaments anticoagulants à…

  • Emphysème

    Emphysème

    L’emphysème est une maladie pulmonaire chronique qui se caractérise par une destruction progressive des parois des alvéoles pulmonaires. Elle est principalement causée par le tabagisme, mais peut également être due à d’autres facteurs irritants. Les symptômes incluent l’essoufflement, la toux et la production de mucus. Le traitement peut inclure des médicaments, une oxygénothérapie et une…

  • BPCO – BronchoPneumopathie Chronique Obstructive

    BPCO – BronchoPneumopathie Chronique Obstructive

    La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique qui se caractérise par une obstruction progressive des voies respiratoires, ce qui peut entraîner des symptômes tels que la toux, l’essoufflement et les expectorations. Le tabagisme est le principal facteur de risque de la BPCO, mais la pollution de l’air intérieur et extérieur, les facteurs…

  • Mucoviscidose

    Mucoviscidose

    La mucoviscidose est une maladie génétique rare qui touche plusieurs systèmes du corps, principalement les poumons et le système digestif. Les symptômes incluent une toux persistante, des infections pulmonaires fréquentes, des douleurs abdominales et une mauvaise absorption des nutriments. Bien qu’il n’y ait pas encore de cure, des traitements tels que les thérapies pulmonaires, les…

  • Embolie Pulmonaire

    Embolie Pulmonaire

    L’embolie pulmonaire est une condition dangereuse qui se produit lorsqu’un caillot de sang obstruant se détache et se déplace vers les poumons. Elle peut causer des symptômes tels qu’une douleur thoracique soudaine, un essoufflement et une toux avec des expectorations sanglantes. Le traitement comprend des anticoagulants, des thrombolytiques et, dans certains cas, une intervention chirurgicale.…

  • Embolie Pulmonaire

    Embolie Pulmonaire

    L’embolie pulmonaire est une condition dangereuse qui se produit lorsqu’un caillot de sang obstruant se détache et se déplace vers les poumons. Elle peut causer des symptômes tels qu’une douleur thoracique soudaine, un essoufflement et une toux avec des expectorations sanglantes. Le traitement comprend des anticoagulants, des thrombolytiques et, dans certains cas, une intervention chirurgicale.…

  • Embolie Pulmonaire

    Embolie Pulmonaire

    SIGNES CLINIQUES: * diagnostic difficile car signes peu sensibles et peu spécifiques. * dyspnée aiguë de type polypnée (70%), toux (40%). * douleur thoracique (60%) avec ou sans hémoptysie (10%), tachycardie (30%), parfois syncope inaugurale (10%). * fièvre entre 37,5° et 38,5°C. * les signes sont frustres chez les personnes âgées:   – y penser…

  • Embolie pulmonaire

    Embolie pulmonaire

    Attention : • Diagnostic évoqué par le contexte favorisant et la clinique. • Toute suspicion d’embolie pulmonaire (EP) impose un transfert en milieu hospitalier pour la confirmation et la mise en route du traitement anticoagulant. • Ne pas méconnaître les formes frustes, en particulier sans phlébite évidente Clinique : Le contexte est celui des thrombophlébites…

  • Tuberculose pulmonaire

    Tuberculose pulmonaire

    La tuberculose pulmonaire est une infection bactérienne due au bacille de Koch (BK), transmise par voie aérienne. Après la contamination, le BK se multiplie lentement dans les poumons : c’est la primo-infection. En l’absence d’immunodépression, la lésion pulmonaire cicatrise dans 90% des cas, mais 10% des cas évoluent vers une tuberculose active. Il existe également des localisations extra-pulmonaires…

  • Embolie pulmonaire

    Embolie pulmonaire

    * Le retentissement respiratoire est complexe, se traduisant fréquemment par une hypoxie sans rétention de gaz carbonique. On observe à la fois un effet espace mort (zones ventilées non perfusées) et une augmentation du shunt physiologique. Ce dernier est expliqué par la persistance d’un débit sanguin dans les zones embolisées et par l’ouverture d’anastomoses latentes…